Encyclopédie d’analyse des activités

BARBIER Jean-Marie. DURAND Marc (dir.). Paris : Puf, 2017

À l’interface des mondes de la recherche et des métiers de la performance s’est constituée depuis une quarantaine d’années une nouvelle culture de recherche, prenant l’activité sociale et professionnelle comme objet d’analyse dans l’étude des transformations sociales. À la fois stratégie individuelle, vecteur d’action  et de construction des identités, l’activité recouvre un champ très vaste de pratiques et de disciplines et fait aujourd’hui émerger des articulations inédites entre transformations intellectuelles et mutations sociales. L’Encyclopédie d’analyse des activités entend identifier ces activités humaines, les décrire, les comprendre et envisager des outils pour les transformer. Elle est le premier ouvrage à proposer une vue d’ensemble de ce champ. Résultat d’un travail collectif, réunissant plus de cinquante spécialistes de l’analyse des activités, elle s’adresse tant aux professionnels qu’aux chercheurs.

Sommaire

UN NOUVEAU CHAMP DE PRATIQUES
Jean-Marie Barbier et Marc Durand

PARTIE 1 : ENTRER PAR L’ACTIVITÉ

  • Jean Marie Barbier et Marc Durand : « Prendre l’activité comme objet d’analyse »
  • Marc Durand : « L’activité en transformation »
  • Jean Marie Barbier : « Propositions pour penser l’activité »

PARTIE 2 : ENQUÊTER SUR L’ACTIVITÉ

  • Pierre Vermersch : « L’introspection comme pratique »
  • Marc Durand – « Rationalité pratique, apprentissage et organisation : D. Schön et C. Argyris »
  • Daniel Faïta : « Le dialogue en autoconfrontation au service de l’analyse des activités de travail »
  • Bernard Prot : « L’instruction au sosie »
  • Jacques Méard : « Anselm Strauss : les interactions négociées »
  • Joris Thievenaz : « Repérer l’étonnement pour rendre compte des apprentissages par l’activité »
  • Martine Dutoit : « Repérer une multiplicité d’adresses dans une communication sur soi »
  • Simon Flandin : « Vidéo et analyse de l’activité »
  • Sophie A. de Beaune : « Tracer l’activité de populations anciennes »
  • Marc Durand : « Leroi-Gourhan : l’activité humaine en contexte et en devenir »
  • André Guillerme : « Garder vivante la mémoire des métiers »
  • Pierre Imbert : « Marcel Mauss : de l’activité aux activités »
  • Yvon Haradji et Germain Poizat : « Simuler l’activité humaine »
  • Jean-Yves Chateau : « Simondon et l’activité »
  • Marc Durand : « Rapports d’acteurs dans l’analyse des activités »
  • Alain Muller : « Peirce : de la continuité temporelle à la continuité phénoménologique »

PARTIE 3 : CONFIGURATIONS D’ACTIVITÉS

  • Lorenza Mondada : « Multiactivité en interaction »
  • Jacques Souriau : « Espaces d’activité et situation de surdicécité »
  • Laurent Filliettaz : « L’activité énigmatique des tuteurs au prisme de l’analyse transactionnelle »
  • Ewa Marynowicz-Hetka : « Zygmunt Bauman : flux, changement et transformation de l’activité humaine dans la postmodernité »
  • Vanessa Rémery : « Goffman : une contribution à l’analyse des interactivités »
  • Nicole Harbonnier-Topin : « Association d’activités dans l’enseignement de la danse »
  • Marc Durand : « Alfred Schütz : altérité et communauté de l’activité ordinaire »
  • Luc Ria : « Premiers pas professionnels : trois composantes dynamiques de l’activité des enseignants »
  • Marc Durand : « Apprentissage et communauté des pratiques selon Jean Lave »
  • Patrick Mayen : « Les activités qui se réalisent dans et par des interactions avec autrui »
  • Jérémy Eyme : « Engestroëm ou la troisième génération de la théorie de l’activité »
  • Patricia Champy-Remoussenard : « La part cachée de l’activité de travail »
  • Jean-Marie Barbier : « Agir sur l’activité d’autrui/Agir sur sa propre activité »
  • Philippe Veyrunes : « Norbert Elias : un sociologue de l’activité ? »
  • Lucília Machado : « Outil, geste et mouvement : la notion d’activité chez André-Georges Haudricourt »

PARTIE 4 : CHAMPS D’ACTIVITÉS

  • Catherine Tourette-Turgis : « Être malade, une activité : agir au service du maintien de soi-même »
  • Nicolas Donin : « L’art comme faire »
  • Daniel Schmitt : « Saisir l’expérience des publics dans les musées »
  • Nathalie Gal-Petitfaux : « L’expérience corporelle au cœur des pratiques sportives »
  • Christiane Chauviré : « Bourdieu et l’action »
  • Kim Stroumza et Syvie Mezzena : « Prendre comme objet l’activité dans le champ du travail social »
  • Sylvie Raulet-Crozet : « Espace urbain et activité : la prise en charge des incivilités »
  • Rémy Campos : « La connaissance de l’activité musicienne par ses archives »
  • Mireille Cifali : « Michel de Certeau, une poétique du quotidien »
    Régine Delamotte : « L’écriture de thèse : les pratiques d’un genre discursif »
  • Mathilde Bourrier : « Organisations et activités à risque. Le grand découplage »
  • Germain Poizat : « Cicourel : de la sociologie cognitive à l’analyse multiniveaux et élargie de l’activité humaine »

PARTIE 5 : L’ACTIVITÉ ET SES SUJETS INDIVIDUELS ET COLLECTIFS

  • Pierre Livet : « Dynamique des émotions et révisions »
  • Long Pham Quang : « Le rapport émotion/apprentissage : le cas du soin mortuaire »
  • Jean-Marie Barbier : « Affects, émotions, sentiments »
  • André Zeitler : « Activité interprétative et apprentissage à l’occasion de l’action »
  • Séphora Boucena : « Expérience, émotions et enquête chez John Dewey »
  • Yves Clot : « L’affectivité en activité »
  • Frédéric Saussez : « La zone de développement la plus proche : une contribution de Vygotski à l’approche par l’activité ? »
  • Philippe Lorino : « L’activité, processus collectif de signification et d’organisation »
  • Ouvrir l’analyse des activités : Norbert Alter ; Philippe Zarifian ; Jean Marie Barbier

https://www.puf.com/content/Encyclop%C3%A9die_danalyse_des_activit%C3%A9s