Subjectivités pendant l’urgence cardiaque

Soutenance de thèse de Marianne LAFITTE-COTTARRE (CRF Cnam)

Le lundi 11 décembre 2017 au Cnam

Les urgences cardiaques sont un enjeu de santé publique majeur des sociétés modernes. En raison de l’effet direct des comportements des sujets sur leur santé, l’éducation à la santé, et l’éducation thérapeutique sont des dispositifs qui leur sont offerts pour tenter d’améliorer la façon dont les individus se saisissent des recommandations et des prescriptions qui leur sont faites pour limiter les risques de la maladie.

Le choix de l’épistémologie de la subjectivité a permis de construire une recherche visant à explorer et à comprendre (1) le vécu du sujet pendant la crise cardiaque, dans son corps (dans une sémiologie du point de vue de celui qui vit les symptômes), et dans son environnement, (2) les choix que les victimes d’infarctus opèrent pendant la crise, pour eux-mêmes, et dans leurs relations avec leur environnement, (3) les phénomènes mentaux qui influencent la décision de recourir aux soins, et en particulier, d’appeler les secours.

Le jury sera composé de :

  • Anne JORRO, Directeur de thèse,
  • Christine DELORY, Paris XIII, Sorbonne Universités,
  • Mokhtar KADDOURI, Université de Lille,
  • Catherine TOURETTE TURGIS, UPMC – Sorbonne Universités et Conservatoire National des Arts et Métiers.

http://crf.cnam.fr/medias/fichier/marianne-lafitte_1441184174693-pdf?ID_FICHE=298397&INLINE=FALSE