Archives de catégorie : Appels à contribution

Protection sociale et nouveau management public. Penser le changement « par le bas »

Appel à communication pour le Congrès annuel de la Société Québécoise de Science Politique, Université d’Ottawa – 23 au 25 mai 2012 :

Depuis les années 1980, les politiques de protection sociale se caractérisent par l’introduction de technologies, de principes et de « modes de faire » inspirés du nouveau management public. À rebours des travaux privilégiant une approche « par le haut » de ces changements, notre atelier invite à porter un regard « par le bas » sur cet esprit gestionnaire et sur ses effets, suivant deux axes de réflexion. Il s’agira d’une part d’étudier l’attitude des « street-level bureaucrats », leurs pratiques et leurs schèmes d’action et de pensée, face aux injonctions managériales. D’autre part, il conviendra de nous interroger sur les effets des politiques managériales sur les gouvernés, tant dans leur rapport à l’administration sanitaire et sociale que dans l’accès aux droits et services.

Deadline : 29 novembre 2011

Lire la suite : http://calenda.revues.org/nouvelle21385.html

 

 

Apprentissage et développement professionnel : appel à communication

Appel à contribution à l’occasion du 2ème colloque international de didactique professionnelle, université de Nantes, 7 et 8 juin 2012 :

Ce colloque se donne trois objectifs. Le premier consiste dans le recensement des travaux qui s’intéressent aux apprentissages, pour les analyser et pour en faciliter l’acquisition. Le champ couvert est vaste : apprentissages professionnels, apprentissages de savoirs en situation scolaire ou en dehors de l’école, apprentissages portant sur le sport, sur des activités artistiques, sur la vie quotidienne ou la citoyenneté. On voit que le domaine est très ouvert. Une place particulière peut être donnée aux apprentissages des métiers qui portent sur la transmission et l’acquisition d’apprentissages : enseignants, formateurs, instructeurs, etc. De nombreux travaux de recherche ont été réalisés pour analyser et améliorer ces apprentissages. Le premier but du colloque sera d’en prendre la mesure et de développer des échanges entre chercheurs et entre chercheurs et praticiens.

Lire la suite de l’appel : http://didactiqueprofessionnelle.ning.com/page/colloque-2012

OECD-Cedefop green skills forum – Call for papers

Appel à contribution de l’OCDE et du Cedefop :

Following our pre-annoucement of July 2011, we are pleased to inform you that Cedefop, the European Centre for the Development of Vocational Training and the OECD Local Economic and Employment Development Programme (LEED) are organising a joint Green Skills Forum to be held at OECD Headquarters in Paris on 27th February 2012.The forum aims to draw on lessons from work conducted by the OECD, Cedefop, and other organisations on the implications of the green economy for skills development and training policies. These insights will contribute to the OECD’s Green Growth Strategy studies such as the LEED project on Measuring the Potential of Green Growth and to Cedefop’s Green Skills activities, which contribute to the European Commission’s initiative on New Skills for New Jobs.We invite contributors to submit proposals of a maximum 500 words to the conference organisers by 1 December 2011. For more information, please refer to the enclosed call for papers.People who would like to attend the forum without presenting a paper are highly welcome too. The website containing more information as well as registration will be available soon.

For more information: GreenSkills-Forum2012@cedefop.europa.eu

http://www.cedefop.europa.eu/EN/Files/OECD_Cedefop_call_for_papers_3.pdf

Formes et moyens d’action des organisations patronales dans la sphère publique

Appel à contribution pour un colloque à venir  les 21 et 22 juin 2012 :

Le programme de recherche sur les organisations patronales (2010-2014) porte sur un sujet partiellement exploré.  En effet, des juristes dès la fin du XIXe siècle, plus récemment des politistes, des économistes (économie des organisations) et des sociologues (sociologie des organisations) ont analysé des aspects particuliers de cette question, sociabilité des élites, groupes de pression, action collective des élites économiques, etc.. Des historiens se sont intéressés à l’histoire de l’entreprise, des politiques économiques et des institutions économiques. Des études internationales ont été menées sur la représentation patronale, sur les pratiques de gestion de main-d’œuvre. Mais l’étude historique des organisations patronales en tant qu’organisation, de plus dans une perspective comparative au niveau européen, reste un terrain encore relativement vierge, mis à part quelques recherches récentes.

Lire la suite : http://calenda.revues.org/nouvelle21388.html

Catégories et représentations de classes des groupes sociaux au Nord et au Sud

Appel à communication pour la Quatrième journée d’étude de l’AJPB : Le travail politique des entrepreneurs d’identité :

Dans les pays du Nord, les sociétés structurées par des représentations de classe fortes connaissent au moins un effritement, sinon une reconfiguration en profondeur des catégories utilisées pour délimiter des groupes sociaux de classe au cours du xx esiècle. Tant la flexibilisation du marché du travail que la transformation des organisations politiques et sociales ou les évolutions des travaux statistiques,font que les représentations de classe structurent moins qu’auparavant le champ politique (Dubet, 1987; Castel, 1995; Muchielli, 1999; Dubar, 2000; Michelat, Simon,2004; Mauger, 2006; Pierru, Spire, 2008).

La catégorie de classe connaît également un reflux important dans le champ académique, face à un certain nombre de paradigmes qui ont postulé : la fin du mouvement ouvrier et du salariat comme sujet politique au profit des Nouveaux Mouvements Sociaux (Touraine et al.,1984) ; la fin de la prééminence de la catégorie de classe au profit d’autres déterminants identitaires (le genre, la génération, l’appartenance ethnique, territoriale, etc.) ; la nécessité de renouveler les analyses du monde social, selon des modalités différentes chez les courants postmodernes ou les partisans du linguistic turn, à l’opposé d’une analyse centrée sur les structures sociales. Ainsi, à partir des années 1990, nombreux sont ceux qui prônent l’abandon d’analyses en termes de classe.

Lire la suite : http://calenda.revues.org/nouvelle21136.html

 

Quels responsables / entrepreneurs / leaders agricoles et ruraux pour quel développement local ?

Appel à communication organisé par la Société Française d’Economie Rurale, le LARESS, Ecole Supérieure d’Agriculture, PRES LUNAM, le LER, Laboratoire d’Études Rurales, Lyon II et le Réseau Thématique « Sociologie des élites » de l’Association Française de sociologie pour le colloque « The role of entrepreneurs, farming leaders and rural politicians in local development » les 11 et 12 juillet 2012 :

Le présent appel à communiquer se donne pour but d’inviter au débat les chercheurs en sciences sociales intéressés à l’observation des acteurs dont les initiatives, le pilotage et la coordination d’actions locales contribuent au développement agricole et rural. Les figures du notable, intermédiaire obligé entre les sociétés paysannes et la société englobante, caractéristiques du 19e siècle, ou celles des propagateurs du progrès technique et du développement économique de l’agriculture encadré par le syndicalisme au 20e siècle sont-elles toujours d’actualité ou en voie de recomposition ? Voit-on apparaître de nouveaux acteurs du développement local ? Malgré la faiblesse numérique de leur population, les territoires ruraux, aux dynamiques démographiques et économiques contrastées et dans une relation de dépendance plus ou moins forte aux impulsions urbaines, sont confrontés à la nécessité de leur propre dynamisation et organisation, en prenant en compte l’impact local des politiques sectorielles, les capacités d’actions collectives de groupes sociaux présents sur le territoire, l’affirmation collective de biens communs locaux, etc… La question des leaders ou « élites » offre en effet l’intérêt de sortir la question du développement rural de l’opposition factice villes-campagnes, les notables ruraux poursuivant la pratique, héritée des siècles précédents, de la double, voire de la triple résidence : entre « château », capitale provinciale et séjours à Paris, ils sont à la fois de la ville et de la campagne et cumulent fréquemment des appartenances locales ou régionales multiples.

Lire la suite : http://calenda.revues.org/nouvelle21217.html

Les 19e Journées du Longitudinal

Appel à contribution à l’occasion des 19è journées du longitudinal, autour des : « mobilités et les changements de catégories. Portées et limites des données longitudinales ».

De nombreuses recherches ont déjà démontré l’apport des données longitudinales pour déchiffrer le passage d’un état à un autre, et signaler des états transitoires, précaires ou durables, plus ou moins réversibles, plus ou moins ajustés aux attentes et aux dispositifs, en particulier entre formation et emploi. Des catégories ont été construites à l’appui de réflexions interdisciplinaires, telles que celles de transition, de cheminement long, de parcours, de carrières et bien d’autres. Dans un contexte sociétal où tout semble changer en même temps et où il est difficile de démêler les effets structurels et conjoncturels, ces avancées incitent aujourd’hui à attaquer de front la question complexe de la mobilité, qui a bien sûr été abordée mais n’a jamais fait l’objet central d’un appel à contribution des JDL. Du reste, le pluriel convient mieux. En partant des acquis de spécialistes de la mobilité sociale, peuvent être distinguées les mobilités observées classiquement et d’autres formes plus complexes et plus difficiles à reconstruire.

Lire la suite : http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/jdl2012