Archives de catégorie : Manifestations scientifiques

“Visibilité et invisibilité sociales. Question d’humanité et de justice”, colloque, 28 et 29 novembre 2011, Paris

Les problèmes sociaux sont volontiers ramenés aujourd’hui au problème de la visibilité et de l’invisibilité. Les pauvres et les exclus souffriraient d’abord d’être inaperçus. Une telle approche appelle un examen critique auquel les philosophes doivent contribuer. Que faut-il entendre par visibilité et invisibilité dans un espace social, politique et médiatique ? Le problème n’est pas de simple perception et connaissance mais d’expression de la part des uns et de reconnaissance de la part des autres. Y a-t-il un système commandant la répartition de la visibilité et de l’invisibilité ? Est-il déterminant ou périphérique ? Est-ce seulement la répartition du visible et de l’invisible qui est en cause, ou l’importance donnée à la visibilité comme telle ? Ces questions touchent au fondement anthropologique de la réalité sociale et impliquent une évaluation en termes de justice et d’éthique. Les membres du Laboratoire d’Anthropologie philosophique et de Philosophie pratique de la Faculté de Philosophie de l’Institut Catholique feront part des résultats de la recherche qu’ils ont menée pendant trois ans sur ce problème.

Sont conviés pour en débattre des chercheurs de terrain qui rendront compte de l’expérience de ceux qui affrontent concrètement les problèmes de l’invisibilité et de la visibilité et des collègues qui travaillent sur le même sujet.

Date:
Lundi 28, mardi 29 Novembre  2011

Lieu:
Institut Catholique de Paris
21 rue d’Assas
75 006 Paris

Sur inscription
Informations : Faculté de Philosophie : +33 (0)1 44 39 52 64 ou Courriel

Comité d’organisation:

En partenariat avec Europé, Centre de recherche de  philosophie pratique de l’Université Catholique de Louvain , le CRHIA, Centre de recherche  sur Hegel et l’idéalisme allemand de l’Université de Poitiers et le Secours Catholique.

Source : http://sophiapol.hypotheses.org/6131

Denis Merklen – HDR, « Sociabilité et politicité. Quand les classes populaires questionnent la sociologie et la politique »

Soutenance de HDR de Denis Merklen le vendredi 25 novembre à 14h dans les locaux de l’École des hautes études en sciences sociales, 96 boulevard Raspail 75006 Paris, salle « Lombard » :

Composition du jury

  • Robert Castel, Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales.
  • Roger Chartier, Professeur au Collège de France.
  • Emilio de Ipola, Professeur à l’Université de Buenos Aires.
  • Numa Murard, Professeur à l’Université Paris Diderot – Paris 7.
  • Monique de Saint-Martin,  Directrice d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales.
  • Olivier Schwartz, Professeur à l’Université Paris Descartes – Paris 5.
  • Etienne Tassin, Professeur à l’Université Paris Diderot – Paris 7.

http://actualites.ehess.fr/nouvelle4696.html

Rencontre-débat-projection : Le travail en crise ?

Lieu : Auditorium de la bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône, 20 rue Mirès à Marseille

Dans le cadre d’une soirée de rencontre-débat-projection, Filmer le travail présentera les trois films primés lors du concours Filme ton travail 2011 !

I prefer not to d’Hélène Fin
France / 2010 / 11’45 »

Sur la touche de Jérémie Bretin
France / 2010 / 5’45 »

L’intérimaire de Vincent Croguennec
France / 2010 / 4’27 »

Les projections auront lieu en présence de Jean-Paul Géhin, président de l’association Filmer le travail et maître de conférences à l’Université de Poitiers

http://filmerletravail.org/1410/le-travail-en-crise/

Projection : « Merceron SCOP SA » un film de Gabrielle Gerll et Romain Lardot, prix du scénario Filmer le travail 2009.

Projection du film « Merceron SCOP SA » au LISA, 303 avenue de Navarre à Angoulême, le 8 décembe 2011 :

Licenciés suite à la cessation d’activité de leur entreprise, 27 ouvriers décident de racheter leur outil de travail pour reprendre à leur compte l’activité de carrosserie industrielle. L’entreprise devient une Société Coopérative de Production (SCOP) dont ils sont les propriétaires à parts égales. Les coopérateurs doivent totalement repenser leur façon de travailler ensemble. Parallèlement, il leur faut aussi relancer la production et démarcher de nouveaux clients. Certains s’improvisent commercial pendant que d’autres développent de nouveaux prototypes. Malgré tout, rapidement les premières difficultés arrivent : pression du marché, tensions. Au-delà de la simple chronique des événements, le film propose une réflexion, à la charnière entre idéaux et pratiques, sur la possibilité de travailler différemment et la puissance des représentations du modèle dominant.

Lire la suite : http://filmerletravail.org/1402/merceron-scop-sa-2/

Institutionnalisation et internationalisation des dispositifs de reconnaissance et de la validation des acquis de l’expérience, vecteur de renouvellement des relations entre univers de formation et de travail ?

Colloque international organisé à l’université de Créteil du 1er au 3 décembre avec l’amical parrainage de Savoirs :

Une grande partie des apprentissages individuels pertinents du point de vue professionnel et social,
s’acquiert en dehors de programmes formels d’éducation et de formation. Aussi, les questions de
reconnaissance et de validation des acquis de l’expérience (RVAE) qui s’y rapportent restent-elles
encore posées au regard des problèmes méthodologiques et épistémologiques qu’elles soulèvent.
Elles ont certes donné lieu à de multiples réalisations en Europe comme l’attestent les travaux de
nombreux chercheurs en France, en Europe comme dans le reste du monde . Néanmoins, le manque
de connaissances croisées, d’analyses comparées, d’évaluations et de savoirs de synthèse sur les
politiques, les institutions, les acteurs, les dispositifs et les processus à l’oeuvre dans le domaine de la
RVAE tant professionnelle que sociale, au niveau local, régional, national et international est patent.
Télécharger le programme : DépliantColloqueInternationalVAE

Conférence « Décisions collectives et prises de risque »

Conférence du Recteur Jean-Marc Monteil, professeur du Cnam, École Management et société, le jeudi 24 novembre à 17h à Paris :

Les décisions collectives sont-elles plus risquées que les décisions individuelles ? Les situations de groupe modèrent-elles les positions individuelles et fontelles converger vers le compromis ? Ces questions et quelques autres peuvent être au coeur de la compréhension de certaines décisions aux conséquences comportementales non négligeables.

Télécharger l’invitation : 24nov-JM-MONTEIL

Professionnaliser : obstacles, enjeux, pistes d’action

Amphi organisé par Education Permanente en partenariat avec l’Université ouverte des compétences-Club Stratégies, le 6 décembre 2011, 18h – 20h, à Paris :

Former est une chose, professionnaliser en est une autre. Syndicalistes, responsables dans les entreprises, chercheurs, acteurs de la formation, DRH, politiques : depuis vingt ans, chacun s’est emparé du mot professionnaliser. Dans sa dernière livraison, Education permanente a justement choisi de faire un point sur le sujet. Pour le premier événement de l’année 2011- 2012 organisé en partenariat, l’Université ouverte des compétences et Education permanente ont choisi d’inviter l’homme qui a coordonné ce numéro. Pour parler et débattre de quel sujet ? De ce qui ne va pas dans les belles histoires de professionnalisation racontées dans les manuels de ressources humaines et de formation. Lorsqu’on prend le temps, celui de la recherche, celui de l’observation attentive du réel au-delà de la surface des choses. Richard Wittorski présentera quatre exemples concrets d’actions de professionnalisation : dans une entreprise textile au Québec ; chez Whirlpool en France ; à l’Institut national du travail ; chez les éducateurs de la Protection judiciaire de la jeunesse. Et à chaque fois : des dysfonctionnements inattendus, des obstacles ; rien ne se passe comme prévu. De ces dysfonctionnements, Richard Wittorski dégagera des différences, des particularités, mais aussi des régularités. Et son analyse le conduira à présenter quatre « fils », des fils qui pourraient nous permettre de mieux comprendre comment un processus de professionnalisation aurait des chances de s’installer pour des personnes, pour un collectif de travail, pour un groupe professionnel.

Invité : Richard Wittorski, sociologue, professeur des universités à l’IUFM de l’université de Rouen, directeur du Centre de recherches interdisciplinaires sur les valeurs, les idées, les identités et les compétences (CIVIIC).

Lire la suite : http://www.leclub.org/portal/index.php#tab/42