Archives de catégorie : Accompagnement

Journée d’étude : L’accompagnement : une notion transversale pour faire vivre les projets éducatifs et sociaux territoriaux ?

Journée d’études du Prisme, le 8 février 2012 au Cnam Paris.

PROGRAMME :

  • 9h Ouverture des travaux par Jean ROUCOU, Président de l’asso-réseau PRISME
  • 9 h 15 Introduction :  » L’accompagnement, entre autonomisation et territorialisation : ou comment répondre à ce qu’accompagner veut dire et esquisser ainsi les enjeux de l’accompagnement, notamment dans son articulation avec les territoires. »

Vidéo de Maela PAUL, Docteur en Sciences de l’Education, Praticienne-Chercheur auprès des professionnels de l’Accompagnement.

Discutants : François BURBAN, Docteur en sciences de l’éducation, ingénieur d’étudés au CREN, Nantes et Jean-Claude GUERIN, IGEN honoraire

  •  10 h L’accompagnement de projets de jeunes : une compétence à développer ? Avec :

Sylvie TUMOINE, Chef de la mission de l’engagement et de l’initiative des jeunes, Ministère de l’Education nationale, de la jeunesse et de la vie associative

Brice LESEAUNIER, Directeur de l’association INNOVACTION, Consultant en Innovation sociale et pédagogique

  •  10 h 45 L’accompagnement des familles dans les champs éducatifs et sociaux : quelles formes prend·iI ? Quelles évolutions ? Avec :

Marine FOURIER, Docteur en sciences de l’Education, présidente asso CERISE, Nanterre

  •  11 h 30 L’accompagnement : une compétence partagée ? Avec :

André BOLLON, Expert en évaluation des systèmes éducatifs auprès de l’Unesco

Danielle ZAY, professeur émérite des Universités Lille III, auteure de « L’éducation inclusive : Une réponse à l’échec scolaire ? » L’Harmattan (à paraître)

  • 13 h 45-15 h 30 L’accompagnement en formation des enseignants – Jean-Louis AUDUC
  • 15 h 30-16 h 15 L’accompagnement de collégiens. Avec :

Graciela PADOANI, Docteur en sciences de l’éducation, Responsable de l’évaluation tutorat Zup de Co : « Gommons les inégalités », Fonds d’expérimentation pour la jeunesse, Evaluateur des programmes européens d’éducation et formation auprès de l’Agence Europe Formation France et de l’Agence exécutive Education, audiovisuel et culture (EACEA).

  • 16 h 30-17 h Synthèse des travaux

 Jean-Marc BERTHET, Professeur associé Université St Quentin-en-Yvelines, consultant.

  • 17 h-17 h 15 Conclusion des travaux…vers l’Université d’été,  Jean ROUCOU

 

Inscriptions et détails de la journéehttp://www.prisme-asso.org/spip.php?article4606&var_mode=calcul

 

 

Cycle de conférences : Amphis pour l’adaptation scolaire et la scolarisation des élèves handicapés (ASH)

Cycle de conférences annuelles à partir du 25 janvier 2012, à l’Amphithéâtre de l’IUFM de l’UPEC

PROGRAMME : 

  • Mercredi 25 janvier 2012 de 9h30 à 12h30

Benjamin Moignard, maître de conférences en Sociologie, laboratoire CIRCEFT (équipe REV), Observatoire Universitaire de l’Éducation et la Prévention : Violence à l’école : la faute aux quartiers ?

  • Mercredi 1er février 2012 de 9h30 à 12h30

Daniel Calin, professeur agrégé de philosophie, formateur pour l’ASH, IUFM de Paris : Les difficultés persistantes à l’entrée dans l’écrit

  • Mercredi 4 avril 2012 de 9h30 à 12h30

Michèle Lapeyre, docteure ès Lettres et Sciences de l’éducation, diplômée en psychologie scolaire : Concevoir, mettre en œuvre et évaluer un projet pour un enfant en difficultés : au nom de quoi ? Pourquoi ? Comment ?

  • Mercredi 2 mai 2012 de 9h30 à 12h30

Emmanuelle Maître de Pembroke, maître de conférences en Sciences de l’éducation, laboratoire CIRCEFT (équipe REV) : Approches culturelles et cognitives des difficultés en lecture

 

Source : http://calenda.revues.org/nouvelle22115.html

Lieu : Rue Jean Macé – Bonneuil-sur-Marne (94)

 

Séminaire : Ethique et soin

Séminaire annuel du Centre Georges Chevrier (CNRS / Université de Bourgogne), Dijon, prochaine séance le 20 janvier 2012 de 10 h à 12 h.

Avec Anne Paillet, MCF de sociologie, Université Versailles – Saint-Quentin: Le travail de l’éthique en réanimation néonatale : retour sur une enquête sociologique

 L’éthique fait son apparition dans le monde du soin dans les années 1960, à partir du moment où la médecine – grâce à la recherche scientifique – se trouve en capacité d’agir dans des situations de plus en plus nombreuses. Se pose alors une question inhabituelle pour le monde médical de l’époque : est-il toujours de l’intérêt du patient que la médecine ait une position thérapeutique active ? Pour bien faire, ne faut-il pas parfois s’abstenir ? Faire ou s’abstenir ? C’est l’invention du dilemme éthique. Aujourd’hui, le terme éthique est utilisé par tous les soignants, médecins, infirmiers, psychologues, aides soignantes… La réflexion, le questionnement éthique permet d’arriver, pour reprendre une expression des soins palliatifs, à la « moins mauvaise des solutions » en ce qui concerne une situation particulière. Pour autant, si l’on interroge les soignants, on se rend compte que l’éthique a des usages et des définitions pour le moins variables d’un service à l’autre. Différentes éthiques s’affrontent – de la conviction, de la responsabilité – en fonction des buts poursuivis par les soignants. On ne prend pas soin de la même manière en réanimation et en soins palliatifs, ce qui fait qu’une même action, l’euthanasie par exemple, sera définie dans un service comme relevant d’une nécessité éthique (le médecin doit prendre ses responsabilités face aux dégâts que peut générer la médecine), alors qu’elle fera figure de mauvaise pratique ailleurs. Les buts poursuivis sont aussi variables en fonction du statut professionnel des soignants (une infirmière n’a pas la même approche qu’un médecin), ce qui peut donner lieu, en fonction de la culture du service, à de grandes discussions éthiques ou au déni d’une quelconque compétence éthique à qui n’est pas médecin.

La question de ce séminaire est alors, après avoir préalablement défini les termes utilisés, de savoir ce que l’éthique fait au soin, ce que le soin fait à l’éthique. En bref, il s’agit, dans une approche critique, d’interroger les usages de l’éthique par les soignants : A quoi sert l’éthique? Quelle éthique? L’éthique existe-elle ou n’est-elle que morale professionnelle, déontologie ? L’éthique est-elle un concept ou une notion ? Que cache l’éthique ?… Ce séminaire, pluridisciplinaire tant du côté des auditeurs que des communicants (philosophe, psychologue, psychiatre, sociologue, anthropologue, médecin…), souhaite permettre un éclairage multiple d’un même objet de recherche.

Organisateur : Florent Schepens (Maître de conférences de sociologie)

Source : CNRS/Université de Bourgogne

A lire : Reconnaissance et validation des acquis : se reconnaître et être reconnu

Jérôme Eneau. Reconnaissance et validation des acquis : se reconnaître et être reconnu.  Congrès international AREF Genève, « Analyser les phénomènes identitaires en formation : enjeux d’intelligibilité et d’action », Genève, 13- 16 septembre 2010 : 

La problématique de la validation des apprentissages informels et des acquis de l’expérience pose la question de la reconnaissance, non seulement de ces acquis, mais plus largement des individus eux-mêmes. Elle prolonge et renouvelle ainsi l’étude de la construction identitaire en ouvrant de nouvelles perspectives théoriques. Encore peu étudiée dans le domaine de l’éducation et de la formation des adultes, la notion de reconnaissance fait pourtant l’objet de nombreuses recherches, depuis une dizaine d’années, en philosophie et en sociologie notamment. Cette communication vise à présenter, à partir des travaux de Ricœur et d’Honneth, en particulier, les liens existant entre reconnaissance, réciprocité et identité, leurs prolongements possibles pour la formation des adultes et les questions soulevées dans ce domaine, tant au plan épistémologique que méthodologique, pour la recherche et l’accompagnement.

Lire la suite : http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/64/42/54/PDF/Eneau_J._com_AREF_2010.pdf

Journée d’études : Sociologie et ethnographie des traces du travail, cahiers professionnels et autres écrits

Journée d’études organisée par Gwenaële Rot (maître de conférences en sociologie à l’Université de Paris Ouest, IDHE) et Nicolas Sallée (doctorant, IDHE), est soutenue par le laboratoire IDHE (UMR CNRS 85 33), le RT23 de l’Association Française de sociologie, et le pôle de recherche NEOPOVIS (Université de Paris Ouest Nanterre).

A Nanterre, Salle des colloques, bâtiment B, de 9 h – 18 h le 14 décembre 2011 :

Cette journée d’étude vise à explorer, sur une diversité de terrains (agriculture, marchés financiers, prisons, marine marchande, plateaux de tournage, etc.), les facettes de l’activité de travail telles qu’elles se donnent à voir à travers les cahiers documentés dans le cadre du travail. Les communications portent une attention particulière aux inscriptions que ces cahiers contiennent (consignes, synthèses, chiffres, tableaux, ratures, photos, dessins, etc.), étant entendu qu’un acte d’écriture ne se limite que rarement à un acte de scription, mais qu’il comporte également un aspect performatif propre. Questionnant les usages diversifiés, voire les refus d’usage, dont ces écrits sont l’objet, les communications visent donc à explorer non seulement le contenu de ces cahiers (ce qu’ils disent et ce qu’ils ne disent pas), mais également à analyser les conditions sociales et professionnelles de leurs usages : qui écrit ? Qui lit ? Comment ? Pourquoi ? À quel moment ?

Programme :

9h : Accueil des participants

9h15-9h30 : Introduction, par Gwenaële Rot et Nicolas Sallée

9h30-11h, Ecrire pour compter

(Discutante : Anni Borzeix ; modérateur : David Pontille)

  • Samuel Pinaud (Doctorant, IDHE-CIRAD) : « Matière à spéculer. Quand les écrits spéculatifs font face aux produits laitiers »
  • Boris Charcossey (Doctorant, LESC) : « Les cahiers et plans de pêche des patrons hauturiers : culture du secret et enjeux de convoitises »
  • Nathalie Joly (Maître de conférences à Agrosup Dijon, INRA) : « Cultiver le blé assis : usages de l’agenda en pleine épopée de la modernisation agricole »

11h-11h20 : Pause café

11h20-12h45, Quelle écriture pour accompagner ?

(Discutant : Marc Breviglieri ; modératrice : Alexandra Bidet)

  • Frédérique Chave (Post-doctorante, CRG) : « Post-it et dossier-patient : un mode de structuration de la multiactivité par les objets écrits »
  • Jean-Marie Pillon (Doctorant, IDHE) : « Dire la qualité d’un chômeur en 400 caractères. Usages des conclusions d’entretien par les conseillers du Pôle Emploi »

12h45-14h : Déjeuner – Buffet

14h-15h20, Traçabilité et contrôle

(Discutante: Béatrice Fraenkel ; modératrice : Anne Monjaret)

  • Claire Flecher (Doctorante, IDHE) : « Entre oralité et écritures. Le travail des marins après l’introduction du code ISM »
  • Gilles Chantraine (Chargé de recherche CNRS, CLERSE) et Nicolas Sallée (doctorant, IDHE) : « Observer, consigner, agir. Les usages d’un cahier électronique controversé en établissement pénitentiaire pour mineurs »

15h20-15h40 : Pause café

15h40-17h, Ecrire en observant

(Discutant : Jérôme Denis ; modératrice : Aïssatou Mbodj-Pouye)

  • Gwenaële Rot (Maître de conférences à Paris Ouest, IDHE) : « Traces de scriptes sur scénario »
  • Gilles Laferté (Chercheur, INRA, CESAER Dijon) : « Construire les outils de l’ethnographie collective : les enseignements des cahiers professionnels des chercheurs »

17h : Conclusion, François Vatin (directeur de l’IDHE Nanterre et de l’école doctorale Economie, Organisations, Société)

Source : http://calenda.revues.org/nouvelle21798.html

 

Les discours de l’accompagnement : nouvelles normes du retour à l’emploi

Parution du n° 137 de la revue Langage et société, septembre 2011

Cet ouvrage s’attache à décrire le travail discursif d’accompagnement de personnes, dont la vie professionnelle a été marquée par des mobilités, au sein de contextes institutionnels variés. Continuer la lecture de Les discours de l’accompagnement : nouvelles normes du retour à l’emploi