Archives de catégorie : Pratiques professionnelles

Rencontres : Journées du Gerpisa, Groupe d’étude et de recherche permanent sur l’industrie et les salariés de l’automobile

Cycle de rencontres mensuelles structurées autour du programme international du réseau international Gerpisa.

Le premier vendredi du mois de 14h00 à 17H00 à l’ENS Cachan, Salle Renaudeau, Bâtiment Laplace, 61, avenue du Président Wilson, 94235 Cachan.

Programme : 

3 Février 2012 14:00 – 17:00

Aux racines du lean: les déterminants politiques et institutionnels du consensus

Tommaso Pardi, Gerpisa – ENS Cachan

  • Lieu: ENS Cachan, Salle Renaudeau, Bâtiment Laplace, 61, avenue du Président Wilson 94235 Cachan

9 Mars 2012 14:00 – 17:00

Entre viabilité industrielle et viabilité sociale: les usines des constructeurs automobiles dans les BRIC

Ulrich Jürgens, Wissenschaftszentrum Berlin für Sozialforschung
Martin Krzywdzinski, Wissenschaftszentrum Berlin für Sozialforschung

  • Lieu: CCFA, 2, rue de Presbourg, 75008 Paris

6 Avril 2012 14:00 – 17:00

Les pratiques innovantes des constructeurs: une comparaison internationale

Romain Beaume (CRG – Ecole des Mines)

  • Lieu: CCFA, 2, rue de Presbourg, 75008 Paris

4 Mai 2012 14:00 – 17:00

La voiture électrique: état des lieux et perspectives

Julia Hildermeier, Wissenschaftszentrum Berlin für Sozialforschung (WZB)
Axel Villareal, Centre Emile Durkheim, Sciences Po Bordeaux

  • Lieu: ENS Cachan, Salle Renaudeau, Bâtiment Laplace, 61, avenue du Président Wilson 94235 Cachan

Journée d’étude : La construction des inégalités scolaires. Au cœur des pratiques et dispositifs d’enseignement

Journée d’études organisée par le réseau RESEIDA (Recherches sur la Socialisation, l’Enseignement, les Inégalités et les Différenciations dans les Apprentissages)

Échanges et controverses autour du livre :

La construction des inégalités scolaires.
Au cœur des pratiques et dispositifs d’enseignement,
Jean-Yves Rochex et Jacques Crinon (dir.), Presses universitaires de Rennes, 2011

Vendredi 3 février, 9h30 – 16 h00 

Université Paris 8 Saint-Denis – Amphi D 004
(accès métro ligne 13, station Saint-Denis Université)

Programme :

9 h 30 :
Présentation du réseau et de l’ouvrage collectif : problématiques, méthodologies, résultats et analyses
Jean-Yves Rochex, Équipe ESCOL-CIRCEFT, Université Paris 8, responsable du réseau Reseida

10 h 10 :
Questionnements à partir des notions de conceptualisation, de tâches et d’activités. L’introduction d’alternatives comme méthode.
Aline Robert, didacticienne des mathématiques, Laboratoire André Revuz, Université Paris 7.

10 h 50 :
De l’insu des élèves et des enseignants à l’insu des charcheurs : questions pour tous
Yves Reuter, didacticien du français, Équipe Théodile-CIREL, Université Lille III

11 h 30 :
Discussion

12 h : Pause repas

14 h 00 :
Comment varient les pratiques et inégalités scolaires ? Quelles possibilités d’étudier ces variations ?
Sylvain Broccolichi, sociologue, Équipe RECIFES, Université d’Artois

14 h 40 :
Entrer dans les tâches scolaires par les savoirs : quels dilemmes pour les enseignants des écoles ?
Patrick Picard, responsable du Centre Alain Savary, Institut Français de l’Éducation, ENS Lyon

15 h 20 :
Discussion

Sourcehttp://www.ufr-sepf.univ-paris8.fr/?construction-des-inegalites

Travailler pour le droit, travailler avec le droit : le droit au cœur du quotidien professionnel

Appel à contribution pour une journée d’études organisée le 15 mai 2012 à l’ENS de Cachan

Les acteurs du droit ne sont pas seulement ceux dont le cœur de métier est défini par le support juridique mais également ceux qui utilisent le droit comme un outil auxiliaire dans leur exercice professionnel. Continuer la lecture de Travailler pour le droit, travailler avec le droit : le droit au cœur du quotidien professionnel

Parution : Un métier désenchanté. Parcours d’enseignants secondaires 1970-2010

Françoise Gavillet-Mentha, Un métier désenchanté. Parcours d’enseignants secondaires 1970-2010, Antipodes, coll. « Existences et société », 2011, 189 p.

Depuis les années 1970, l’école secondaire a profondément changé, dans le prolongement des mutations sociales. L’école d’aujourd’hui n’est plus celle d’hier; et le métier d’enseignant non plus. Or, la génération des enseignantes qui ont vécu l’ensemble de ces transformations arrive actuellement en fin de parcours professionnel. Sur la base d’entretiens, l’ouvrage présente et analyse les dimensions essentielles des changements intervenus. La perspective est sociologique et l’approche compréhensive. Il n’est pas question de méthodes d’enseignement, mais bien de ce qui constitue le coeur du métier, sa nature relationnelle: évolution de la relation aux élèves, des rapports avec les parents, pressions sociales croissantes sur l’école, perte de prestige du métier. L’ouvrage dessine ainsi l’esquisse d’une biographie sociale de cette génération d’enseignantes. Le désenchantement progressif qu’elle a éprouvé est celui de l’institution scolaire et du métier. Mais demeure le sens que chacune continue à donner au travail quotidien avec les élèves.
  
http://www.antipodes.ch/index.php?option=com_content&task=view&id=176&Itemid=1

Séminaire : Ethique et soin

Séminaire annuel du Centre Georges Chevrier (CNRS / Université de Bourgogne), Dijon, prochaine séance le 20 janvier 2012 de 10 h à 12 h.

Avec Anne Paillet, MCF de sociologie, Université Versailles – Saint-Quentin: Le travail de l’éthique en réanimation néonatale : retour sur une enquête sociologique

 L’éthique fait son apparition dans le monde du soin dans les années 1960, à partir du moment où la médecine – grâce à la recherche scientifique – se trouve en capacité d’agir dans des situations de plus en plus nombreuses. Se pose alors une question inhabituelle pour le monde médical de l’époque : est-il toujours de l’intérêt du patient que la médecine ait une position thérapeutique active ? Pour bien faire, ne faut-il pas parfois s’abstenir ? Faire ou s’abstenir ? C’est l’invention du dilemme éthique. Aujourd’hui, le terme éthique est utilisé par tous les soignants, médecins, infirmiers, psychologues, aides soignantes… La réflexion, le questionnement éthique permet d’arriver, pour reprendre une expression des soins palliatifs, à la « moins mauvaise des solutions » en ce qui concerne une situation particulière. Pour autant, si l’on interroge les soignants, on se rend compte que l’éthique a des usages et des définitions pour le moins variables d’un service à l’autre. Différentes éthiques s’affrontent – de la conviction, de la responsabilité – en fonction des buts poursuivis par les soignants. On ne prend pas soin de la même manière en réanimation et en soins palliatifs, ce qui fait qu’une même action, l’euthanasie par exemple, sera définie dans un service comme relevant d’une nécessité éthique (le médecin doit prendre ses responsabilités face aux dégâts que peut générer la médecine), alors qu’elle fera figure de mauvaise pratique ailleurs. Les buts poursuivis sont aussi variables en fonction du statut professionnel des soignants (une infirmière n’a pas la même approche qu’un médecin), ce qui peut donner lieu, en fonction de la culture du service, à de grandes discussions éthiques ou au déni d’une quelconque compétence éthique à qui n’est pas médecin.

La question de ce séminaire est alors, après avoir préalablement défini les termes utilisés, de savoir ce que l’éthique fait au soin, ce que le soin fait à l’éthique. En bref, il s’agit, dans une approche critique, d’interroger les usages de l’éthique par les soignants : A quoi sert l’éthique? Quelle éthique? L’éthique existe-elle ou n’est-elle que morale professionnelle, déontologie ? L’éthique est-elle un concept ou une notion ? Que cache l’éthique ?… Ce séminaire, pluridisciplinaire tant du côté des auditeurs que des communicants (philosophe, psychologue, psychiatre, sociologue, anthropologue, médecin…), souhaite permettre un éclairage multiple d’un même objet de recherche.

Organisateur : Florent Schepens (Maître de conférences de sociologie)

Source : CNRS/Université de Bourgogne

Parution : Prescrire, proscrire. Enjeux non médicaux dans le champ de la santé

Cédric Le Bodic et Anne-Chantal Hardy (dir.), Prescrire, proscrire. Enjeux non médicaux dans le champ de la santé. Rennes : PUR, 2011, 274 p.

Sur quels critères distinguer la composante non médicale d’un acte posé par un professionnel de santé ? Énoncées sous la forme d’un interdit ou d’un ordre, les pratiques témoignent de frontières mouvantes et irréductibles ni à la science ni même à la raison. Les contributions de cet ouvrage se réfèrent systématiquement à des pratiques concrètes, mais les auteurs se saisissent différemment de la dissociation entre médical et non médical. Ces enjeux sont ici repérés dans des champs aussi divers que ceux de la procréation, de la sexualité ou des conduites alimentaires, du point de vue des soignants comme de celui des patients.

 

En savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=2800

 

 

Journée d’étude : À la croisée de l’orientation professionnelle et de l’éducation sanitaire à l’école. Les films du Scérén-CNDP (années 1960-1970)

Journée d’étude organisée dans le cadre de l’ANR MedFilm, le 20 janvier 2012 à Paris :

PROGRAMME :

Accueil et début de la journée : 10h

  • 10h20 : Laurent Garreau (responsable du fonds Scérén-CNDP) : « Le système de production interne et les choix de réalisateurs du CNDP ».
  • 11h : Emmanuelle Simon (Université de Metz) : « L’entretien dans les films du CNDP ».
  • 11h40 : France Garat (Université de Metz) : « Le rapport à l’enfant comme spectateur et comme patient dans les films du CNDP ».
  • 12h20 : Annette Bon (ancienne directrice adjointe de l’INRP, ancienne responsable des programmes du CNDP) : Témoignage.

13h-14h : Pause repas (sur place).

  • 14h : Vincent Lowy (Université de Lorraine) : « Imagerie et représentation du cerveau dans le corpus du CNDP ».
  • 14h40 : Jacques Rutman (ancien réalisateur du CNDP) : Témoignage.
  • 15h20 : Alexandre Sumpf (Université de Strasbourg) : « L’usine qui rend malade. Environnement et travail dans les films du CNDP ».

16h-16h10 : Courte pause.

  • 16h10-16h50 : Christian Bonah, Joël Danet (Université de Strasbourg) : « La profession de médecin dans le fonds CNDP ».
  • 16h50-17h30 : Anne Masseran (Université de Metz) : « La profession d’infirmière dans le fonds CNDP ».
  • 17h30-18h10 : Thierry Lefebvre (Université Paris-Diderot) : « L’enseignement des bonnes pratiques d’hygiène. Un exemple ».

18h10 : Conclusion

 

Réservation souhaitée : journeemedecins@gmail.com

Lieu : Paris (75013) (6-10 esplanade Pierre Vidal-Naquet (Université Paris-Diderot, Grands Moulins, entrée C, 6e étage, salle Pierre-Albouy))

Source : http://calenda.revues.org/nouvelle22372.html

 

 

 

 

Construire l’expérience : un enjeu pour les formations professionnelles

Conférence d’André Zeitler, Maitre de conférences en Sciences de l’éducation, spécialité formation des adultes

IUFM de Bretagne, le 23 janvier 2012

L’expérience est de plus en plus valorisée dans notre société. Les formations professionnelles sont confrontées à un nouveau défi qui vise à favoriser en leur sein la construction d’une expérience professionnelle Continuer la lecture de Construire l’expérience : un enjeu pour les formations professionnelles