Note de lecture : L’injonction au professionnalisme. Analyses d’une dynamique plurielle

Note de lecture de Matthieu Gateau, « L’injonction au professionnalisme. Analyses d’une dynamique plurielle », Sociologie [En ligne], Comptes rendus, 2011, mis en ligne le 06 janvier 2012 :

Le professionnalisme, en tant qu’injonction, concerne tous les travailleurs : tout le monde se doit d’être professionnel ou plutôt d’être un « bon » professionnel…sans bien toujours savoir à quoi cela correspond. Si la figure type du professionnalisme renvoie à une éthique défendue par des travailleurs experts, qualifiés, autonomes, engagés, responsables et créatifs, il se définit aussi comme « un ensemble d’impératifs imposés de l’extérieur à des travailleurs soumis à de nouvelles définitions de leurs missions et confrontés à des normes d’efficacité pilotant leur activité » (p. 13). C’est sur ce constat d’une polysémie des usages du terme professionnalisme où le travail et la qualité de professionnel font l’objet de définitions multiples que s’ouvre cet ouvrage collectif. Le postulat initial est que le professionnalisme n’est ni jamais complètement stabilisé ni garanti, malgré l’existence d’un mode de régulation qui « offre aux travailleurs des protections collectives qui fixent les contours de la définition de leur travail et leur garantissent la qualité de professionnel » (…).

Lire la suite : http://sociologie.revues.org/1053