Emploi discontinu et précarité d’accès aux droits sociaux

ROUX Nicolas. « Emploi discontinu et précarité d’accès aux droits sociaux. Le cas des “matermittentes” du spectacle ». Les Cahiers du LISE, n° 11, 2015, 19 p.

Le cas des « matermittentes » – des intermittentes du spectacle qui perdent la totalité ou une partie de leurs droits sociaux au cours de leur congé maternité – est révélateur de la précarité d’accès aux droits des intermittents en particulier, et des salariés à l’emploi discontinu en général. Cette précarité résulte, d’une part, de l’inadaptation des règles de la Sécurité sociale aux pratiques d’emploi de ces salariés, car basées sur la norme d’emploi fordiste ; d’autre part, d’un « trop-plein » de règles qui complexifient à outrance le fonctionnement de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie et de Pôle Emploi, participant à l’aléatoire des décisions administratives. Au final, il s’avère que la discontinuité de l’emploi des intermittents soit productrice de zones de précarité d’accès aux droits, accentuant la difficile soutenabilité de leur situation d’emploi à long terme.

Télécharger le document : https://halshs.archives-ouvertes.fr/CDFT-CNAM/halshs-01197402



Citer ce billet
Rédaction (2015, 11 septembre). Emploi discontinu et précarité d’accès aux droits sociaux. Travail et formation. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uw8d