Les logiques de professionnalisation des entraîneurs sportifs

ROUZIC Sylvain. Les logiques de professionnalisation des entraîneurs sportifs : entre modèles socioculturels et profils individuels

Thèse de doctorat en Sciences de l’éducation, sous la dir. de Denis Lemaître. CRF, Cnam, 2015

Le statut et la fonction de l’entraîneur sportif se sont progressivement développés avec la naissance du sport moderne, à partir de la fin du XVIIIe siècle. Du début du XXe siècle à aujourd’hui, le modèle le plus prégnant est celui du technicien de « terrain » dont les méthodes se construisent avant tout sous l’influence socioculturelle dans laquelle il est « baigné ». À partir des années 1980, le processus de professionnalisation qui s’est développé a eu comme conséquence une subdivision des modèles stabilisés en nombreux profils individuels, qui vont bien au-delà du simple triptyque technicien-meneur d’hommes-stratège, mis en avant dans les différentes représentations de sens commun. L’analyse des discours de vingt entraîneurs sportifs, choisis pour représenter au mieux l’ensemble de cette population, nous permet de confirmer les modèles socioculturels connus, et de faire apparaître des profils individuels variés. Elle permet surtout de mettre en évidence l’ensemble des logiques de professionnalisation de cette population. Qu’elles soient communicationnelles, techniques, organisationnelles ou de formation, ces logiques ont comme intérêt scientifique de montrer comment les entraîneurs sportifs se construisent professionnellement aujourd’hui.

Télécharger la thèse : https://tel.archives-ouvertes.fr/CDFT-CNAM/tel-01315961v1