Penser l’avenir du travail. Utopies, prospectives et anticipations

Dans le cadre de la 10ème édition du festival Filmer le travail

Le lundi 11 février 2019 à Poitiers

Avec les interventions d’Isabelle BERREBI-HOFFMAN (LISE, Cnam-CNRS) & de Michel LALLEMENT (Chaire d’Analyse sociologie du travail, de l’emploi et des organisations & LISE)

Démocratiser le travail : les expérimentations fouriéristes aux usines Godin (1867-1877), par Michel Lallement

Membre de l’école sociétaire, fondateur de familistère de Guise, J.B.A. Godin a mené entre 1867 et 1877, dans son usine d’appareils de chauffage et de cuisson domestiques, une série d’expériences destinées à démocratiser le travail. Cette communication présente les principes, les pratiques et les limites d’une expérimentation particulièrement originale.

Le mouvement Maker : démocratiser le travail et la production ? par Isabelle Berrebi-Hoffman

Depuis le milieu des années 2000, de nouveaux lieux de fabrication (fab labs, hackerspaces, makerspaces…) sont apparus en Europe et aux États-Unis. En expérimentant des formes inédites de fabrication par soi-même (ou Do It Yourself) des biens de consommation, inspirées par un principe de libre accès aux outils et aux savoirs, et de technologies de fabrications numériques (telles l’imprimante 3D), les communautés makers de ces tiers lieux, ambitionnent de transformer leur environnement, leur vie quotidienne, voire la société tout entière. Les makers sont ainsi à l’origine d’un mouvement culturel de démocratisation par la pratique, des manières de faire, de produire, de consommer et d’apprendre. Sur la base d’une enquête réalisée depuis 2010 dans une trentaine de lieux en Europe aux États-Unis et au Sénégal, nous nous demanderons quels nouveaux modèles de travail et de coopération s’y fabriquent et à quelles conditions ceux-ci peuvent diffuser au delà des seules expérimentations sociales.