Quand le sud pense le nord : défis méthodologiques et enjeux épistémologiques

Journée d’étude organisée par l’EHESS et l’INED

Le vendredi 13 décembre 2019 à Paris

Comité d’organisation : Fernanda AZEREDO DE MORAES, doctorante (LAHIC, IIAC), Yaël DANSAC, doctorante (IIAC), Hicham JAMID, doctorant-ATER (LISE, Cnam & Université Ibn Zohr d’Agadir), Yolinliztli PÉREZ HERNÁNDEZ, doctorante (Ined, IIAC) et Jung sue RHEE, doctorante (IIAC).

Rares sont les réflexions nées d’une démarche ethnographique inversant la place historique entre, d’un côté, un « Sud Global » comme aire culturelle à étudier et, de l’autre, un « Nord Global » comme aire épistémique productrice de connaissances légitimes sur le premier. En d’autres termes, aujourd’hui encore il reste inhabituel – et même presque insolite – de voir « le sud penser le nord ». Cette journée d’étude part d’un constat empirique renforçant malheureusement cet état de fait : la majorité des masterant.e.s et des doctorant.e.s en SHS venu.e.s des pays du sud pour étudier en France et en Europe, font de « leurs » pays d’origine des objets d’enquête et des terrains de recherche. Bien moins visibles – et bien moins nombreu.s.es – sont celles et ceux qui font des pays d’Europe des terrains d’investigation et des objets de réflexion légitimes, et qui produisent donc des connaissances sur les sociétés européennes. C’est pourquoi nous proposons cette journée d’étude comme un espace d’échange et de réflexion pour discuter des enjeux épistémologiques, théoriques et méthodologiques d’une telle situation.

Consulter le programme détaillé : programme.quand.le.sud.pense.le.nord.fr