La dynamique inachevée de l’égalité entre les sexes

Parution de l’article de Catherine Marry et Fanny Le Mancq , « La dynamique inachevée de l’égalité entre les sexes  », in Galland Olivier, Lemel Yannick, 2011, La société française, un bilan sociologique des évolutions depuis l’après-guerre, Armand Colin, Paris, oct. 2011, p. 69-94.

Sur le long XXe siècle les avancées vers l’égalité entre les sexes sont remarquables. Les lois favorisant l’émancipation des femmes sont particulièrement nombreuses dans les années 1965-1970. La meilleure réussite scolaire des filles et la féminisation rapide de professions supérieures longtemps réservées aux hommes sont des éléments décisifs des transformations de la place des femmes dans la société française. Cette dynamique se heurte toutefois à des résistances diverses. A la fin des années 2000, qu’il s’agisse des salaires ou des responsabilités professionnelles, des mandats électifs ou des charges parentales, les hommes l’emportent encore sur les femmes. En termes de santé comme de sanctions pénales les femmes paraissent mieux protégées. Des recherches récentes mettent aussi en question leurs avantages dans ces domaines.

Voir la présentation de l’ouvrage sur le site de l’éditeur : http://www.armand-colin.com/livre/380860/la-societe-francaise.php



Citer ce billet
Rédaction (2011, 24 octobre). La dynamique inachevée de l’égalité entre les sexes. Travail et formation. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uudp