Note de lecture : Frédéric Lordon, Capitalisme, désir et servitude. Marx et Spinoza

METZGER Jean-Luc. « Frédéric Lordon, Capitalisme, désir et servitude. Marx et Spinoza », in La nouvelle revue du travail [En ligne], n° 2 | 2013, mis en ligne le 30 mars 2013.

Frédéric Lordon, auteur de nombreux travaux critiques sur la financiarisation du monde et des crises qu’elle engendre, nous livre ici un ouvrage dense s’inscrivant dans ce qu’il appelle une « économie politique spinoziste ». En trois parties (Faire faire ; Joyeux automobiles – salariés : les faire marcher – ; Domination, émancipation), l’auteur revivifie la critique sociale en puisant à deux sources : la critique de l’économie politique marxienne et la philosophie politique de Spinoza ou économie des passions. Il en résulte un texte d’une grande rigueur théorique, dont on ne peut toutefois saisir les apports qu’à condition de prendre le temps de s’immerger dans un vocabulaire ad hoc, que l’auteur forge au fur et à mesure de l’exposé. Pour aider le lecteur, F. Lordon a choisi de rédiger de très courts chapitres, présentant chacun son unité, à la manière des leçons successives d’un exposé didactique.(…)

Lire la suite : http://nrt.revues.org/682

Jean-Luc Metzger est sociologue, Centre Pierre Naville, Université d’Evry Val-d’Essonne et Centre National des Arts et Métiers – Laboratoire Interdisciplinaire pour La Sociologie Economique (CNAM-LISE)