Travail, performance et santé (TPS)

Mise en ligne d’un article de Philippe Zarifian, « Travail, performance et santé (TPS) », 17 juillet 2011 :

Il n’existe pas d’exercice du travail sans recherche de performance. Encore faut-il la définir, la clarifier et, dans une entreprise, être au clair sur ce qu’elle signifie, sachant que, dans ce cas, la performance est toujours collective, même si la performance individuelle y participe.

Or cette question de la performance a subi, ces dernières années, une confusion croissante et, dans l’ensemble, une perte de sens et des difficultés très concrètes d’obtention, contribuant à dégrader la santé des salariés (et de leur encadrement direct).

–  Une performance éclatée : dans les grandes entreprises, le nombre d’items et d’indicateurs de performances (au pluriel) s’est considérablement accru, affectant en premier lieu la hiérarchie directe et, indirectement, les salariés de base. Avec une série d’effets : absence de cohérence visible entre tous ces items, confusion entre le principal et le secondaire, doute sur la nature réelle des indicateurs (indicateurs de performance ou indicateurs de contrôle ?), perte de lien entre performances et stratégie de l’entreprise.

–  Des performances contradictoires : certaines performances s’opposent entre elles, d’autant plus qu’il est demandé de les atteindre à court terme. Exemple : performance débit face à performance qualité. Si certes, toute action humaine demande arbitrage et choix, ces arbitrages sont réalisés, la plupart du temps, dans de mauvaises conditions. (…)

Lire la suite : http://www.leclub.org/cms/index.php?id=624&tx_ttnews[tt_news]=863&cHash=123