Studying sensitive issues: the contributions of a mixed approach

CONDOMINES Bérangère, HENNEQUIN Emilie. « Studying sensitive issues: the contributions of a mixed approach ». In RIMHE. Revue Interdisciplinaire Management, Homme(s) & Entreprise, n° 14,  5/ 2014, pp. 3-19.

En Sciences de Gestion, des chercheurs de disciplines très variées travaillent sur des thématiques sensibles comme l’ethnicité en marketing, les comportements déviants en salle de marché ou le mensonge dans le recrutement. Comme pour toute étude scientifique, une recherche sensible soulève de nombreux questionnements. Dans le cas présent, il s’agit plus particulièrement d’appréhender le caractère sensible puis de mobiliser le cadre théorique et méthodologique adapté. Une recherche peut être considérée comme sensible si elle aborde certains thèmes tabous (chargés d’émotions et pouvant générer une anxiété) et/ou si elle menace d’une manière ou d’une autre les participants à l’étude qu’il s’agisse des répondants, du chercheur ou de son entourage. Si cette sensibilité a été identifiée dans l’étude à mettre en place, des réflexions méthodologiques doivent être menées en amont. D’une part, il est souvent difficile d’avoir accès au terrain et de construire un échantillon lorsque la thématique et/ou la population étudiée révèlent un caractère sensible. D’autre part, le chercheur doit tenir compte des possibles difficultés interpersonnelles, notamment en prenant des précautions pour limiter les effets de son intrusion auprès des participants tout en établissant un rapport de confiance. Au regard de ces spécificités, la méthodologie mixte paraît la plus conseillée de par la complémentarité des méthodes qualitatives et quantitatives. Sur la base d’une revue de littérature, cet article propose une première grille de lecture pour identifier l’éventuel caractère sensible d’une recherche et une seconde pour sélectionner le design parmi les méthodes mixtes le plus adapté aux difficultés rencontrées en menant une étude sensible. En présentant les avantages et inconvénients des différents designs mixtes, les auteurs mettent en évidence que cette approche méthodologique permet notamment de prendre en considération la complexité des thèmes en favorisant la triangulation des données et l’utilisation de techniques appropriées.

Lire l’article en ligne : www.cairn.info/revue-rimhe-2014-5-page-3.htm