Syndicalisme et santé au travail

Journées d’études organisées par le Centre Pierre Naville avec le soutien du DIM GESTES, du programme européen Marie Curie et du Centre d’études de l’emploi

Les mercredi 6 et jeudi 7 mai 2015 à Paris

Depuis une dizaine d’années, la santé au travail bénéficie d’une attention soutenue dans le champ politique, scientifique et médiatique (Gollac, 2013). Au sein des entreprises, l’intérêt pour le sujet est, lui aussi, grandissant :
Outre l’extension régulière du champ d’action des comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail depuis 30 ans (Mias, 2010), des mesures législatives incitent représentants du personnel et patronat à conclure des accords sur le harcèlement et la violence au travail, sur le stress et sur la qualité de vie au travail, à mesurer, dans une approche pluridisciplinaire et « globale », les conséquences du travail sur la santé et la sécurité des travailleurs et à consigner chaque année, dans un document unique, les résultats de cette évaluation. Toutefois, dans leur mise en œuvre, ces mesures règlementaires et législatives sont loin de mettre en actes ce qu’elles prétendent. D’une part, les accords conclus sur le stress dans les entreprises de plus de 1 000 salariés s’avèrent souvent d’une portée limitée, lorsqu’ils n’occultent pas les liens entre santé et organisation du travail (Clot, Davezies, 2011). (…)

 

Consulter le programme complet : MS_2014_Présentation-et-programme-des-JE-syndicalisme-et-santé-au-travail-6-7-mai-2015