Rendons le travail parlant !

Colloque international organisé dans le cadre de la 12e édition de la Semaine pour la qualité de vie au travail du réseau Anact-Aract

Le lundi 15 juin 2015 à Paris

Les interventions du réseau Anact-Aract, les travaux de recherche et les débats des partenaires sociaux convergent tous pour pointer la nécessité d’ouvrir des espaces de discussion dédiés à l’expérience du travail. 

Pourquoi parler du travail ? Parce que « discuter du travail, c’est rendre le travail visible, pour mieux le concevoir et le transformer » explique Ségolène Journoux, chargée de mission à l’Anact. L’accord national interprofessionnel (ANI) sur la qualité de vie au travail signé en juin 2013, rappelle l’importance d’une mise en discussion du travail : « la possibilité donnée aux salariés de s’exprimer sur leur travail, sur la qualité des biens et services qu’ils produisent, sur les conditions d’exercice du travail et sur l’efficacité du travail, est l’un des éléments favorisant leur perception de la qualité de vie au travail et du sens donné au travail ».

Des espaces plus ou moins formels où l’on peut parler du travail, les entreprises n’en manquent pas : comités de direction, groupes projet, entretiens annuels, réunions d’équipes, formations, institutions représentatives du personnel, etc. Mais ils sont le plus souvent centrés sur la construction et la diffusion d’une vision prescrite, davantage marqués par la confrontation que par la concertation. « La plupart des espaces institués dans les entreprises ne sont pas envisagés ni utilisés dans une logique de mise en débats et de transformation », souligne Ségolène Journoud.

Pourquoi mettre en place des espaces de discussion ? Comment les mettre en place ? Quels sont les freins à leur mise en oeuvre ? Quel rôle pour le manager de proximité ? Réponses lors de cette semaine nationale pour la qualité de vie au travail 2015 !

En savoir plus : http://www.qualitedevieautravail.org/12e-semaine-pour-la-qualite-de-vie-au-travail-rendons-le-travail-parlant