Tous les articles par Rédaction

Enquête : Quel travail voulons-nous ?

L’association Filmer le travail s’associe à Radio France pour débattre des questions du travail. Depuis le 18 avril 2011, Radio France mène une enquête toute particulière sur le thème : Quel travail voulons-nous ? 

Cette enquête se terminera en fin d’année 2011 et est placée sous l’autorité d’un Conseil scientifique, composé de la sociologue Madame Dominique Méda, du psychiatre Monsieur Patrick Légeron et du philosophe Monsieur Yves Schwartz.

L’ensemble des témoignages recueillis donnera lieu à l’édition, début janvier 2012, d’un livre référent, coédité avec les Éditions Les Arènes, ainsi qu’à une série d’émissions spéciales sur les antennes de Radio France. Plusieurs rencontres et débats publics seront également organisés en régions (avec France Bleu) puis à Paris, le lundi 23 janvier 2012 au Théâtre du Rond Point.

Source : http://filmerletravail.org/1377/enquete-quel-travail-voulons-nous/

Appel à contribution : l’insertion professionnelle des jeunes entre champs des possibles et impasse(s)

Appel à contributions pour le n° 2 de la Revue internationale d’ethnographie : l’insertion professionnelle des jeunes entre champs des possibles et impasse(s), à paraître fin 2012 :

L’insertion professionnelle des jeunes se trouve à l’intersection de choix individuels plus ou moins contraints et de logiques institutionnelles. Cette entrée dans la vie professionnelle semble depuis quelques décennies problématique et les mouvements des indignés en Europe comme les révoltes des pays arabes montrent, quels que soient les contextes culturels, le malaise d’une génération à qui peu d’opportunités sont données. La génération espagnole qualifiée de « mileurista » est emblématique de cette insertion ralentie, voire différée. La jeunesse, qu’elle soit diplômée ou non, est soumise dans son ensemble à des difficultés de primo-insertion qui entraîne des situations de précarité. Un rapport de l’Organisation Internationale du Travail d’août 2010 évoquait au regard du niveau de chômage des jeunes le risque d’une « génération perdue ». Stages à répétition, petits boulots, sentiment de déqualification semblent aller de mise avec une injonction à poursuivre plus longtemps ses études. Dans le même temps, différents collectifs de jeunes ont montré que ceux-ci élaborent des représentations et des actions spécifiques. Qualifiée de génération Y, celle-ci démontre également qu’elle est une génération D comme débrouille…

Deadline : 30 janvier 2012

Lire la suite : http://calenda.revues.org/nouvelle21579.html

 

 

17th International Conference on Technology Supported Learning & Training

Salon international Online Educa Berlin 2011, du 30 nov. au 2 déc. 2011 :

OEB 2011 considers ‘New Learning Cultures’ from the perspectives of the ‘academic’, ‘business’, ‘informal’ and ‘learning for all’ domains. Focusing on key topics from research-based evidence and new learning environments, as well as 21st century policy development and cutting edge content, tools and technologies, the 17th ONLINE EDUCA BERLIN conference will address key questions in education and business today. The conference offers delegates a range of formats to explore this year’s themes, from formal presentation through to informal and interactive sessions.

Lire la suite : http://www.online-educa.com/

“Visibilité et invisibilité sociales. Question d’humanité et de justice”, colloque, 28 et 29 novembre 2011, Paris

Les problèmes sociaux sont volontiers ramenés aujourd’hui au problème de la visibilité et de l’invisibilité. Les pauvres et les exclus souffriraient d’abord d’être inaperçus. Une telle approche appelle un examen critique auquel les philosophes doivent contribuer. Que faut-il entendre par visibilité et invisibilité dans un espace social, politique et médiatique ? Le problème n’est pas de simple perception et connaissance mais d’expression de la part des uns et de reconnaissance de la part des autres. Y a-t-il un système commandant la répartition de la visibilité et de l’invisibilité ? Est-il déterminant ou périphérique ? Est-ce seulement la répartition du visible et de l’invisible qui est en cause, ou l’importance donnée à la visibilité comme telle ? Ces questions touchent au fondement anthropologique de la réalité sociale et impliquent une évaluation en termes de justice et d’éthique. Les membres du Laboratoire d’Anthropologie philosophique et de Philosophie pratique de la Faculté de Philosophie de l’Institut Catholique feront part des résultats de la recherche qu’ils ont menée pendant trois ans sur ce problème.

Sont conviés pour en débattre des chercheurs de terrain qui rendront compte de l’expérience de ceux qui affrontent concrètement les problèmes de l’invisibilité et de la visibilité et des collègues qui travaillent sur le même sujet.

Date:
Lundi 28, mardi 29 Novembre  2011

Lieu:
Institut Catholique de Paris
21 rue d’Assas
75 006 Paris

Sur inscription
Informations : Faculté de Philosophie : +33 (0)1 44 39 52 64 ou Courriel

Comité d’organisation:

En partenariat avec Europé, Centre de recherche de  philosophie pratique de l’Université Catholique de Louvain , le CRHIA, Centre de recherche  sur Hegel et l’idéalisme allemand de l’Université de Poitiers et le Secours Catholique.

Source : http://sophiapol.hypotheses.org/6131

Denis Merklen – HDR, « Sociabilité et politicité. Quand les classes populaires questionnent la sociologie et la politique »

Soutenance de HDR de Denis Merklen le vendredi 25 novembre à 14h dans les locaux de l’École des hautes études en sciences sociales, 96 boulevard Raspail 75006 Paris, salle « Lombard » :

Composition du jury

  • Robert Castel, Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales.
  • Roger Chartier, Professeur au Collège de France.
  • Emilio de Ipola, Professeur à l’Université de Buenos Aires.
  • Numa Murard, Professeur à l’Université Paris Diderot – Paris 7.
  • Monique de Saint-Martin,  Directrice d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales.
  • Olivier Schwartz, Professeur à l’Université Paris Descartes – Paris 5.
  • Etienne Tassin, Professeur à l’Université Paris Diderot – Paris 7.

http://actualites.ehess.fr/nouvelle4696.html

Rencontre-débat-projection : Le travail en crise ?

Lieu : Auditorium de la bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône, 20 rue Mirès à Marseille

Dans le cadre d’une soirée de rencontre-débat-projection, Filmer le travail présentera les trois films primés lors du concours Filme ton travail 2011 !

I prefer not to d’Hélène Fin
France / 2010 / 11’45 »

Sur la touche de Jérémie Bretin
France / 2010 / 5’45 »

L’intérimaire de Vincent Croguennec
France / 2010 / 4’27 »

Les projections auront lieu en présence de Jean-Paul Géhin, président de l’association Filmer le travail et maître de conférences à l’Université de Poitiers

http://filmerletravail.org/1410/le-travail-en-crise/

Projection : « Merceron SCOP SA » un film de Gabrielle Gerll et Romain Lardot, prix du scénario Filmer le travail 2009.

Projection du film « Merceron SCOP SA » au LISA, 303 avenue de Navarre à Angoulême, le 8 décembe 2011 :

Licenciés suite à la cessation d’activité de leur entreprise, 27 ouvriers décident de racheter leur outil de travail pour reprendre à leur compte l’activité de carrosserie industrielle. L’entreprise devient une Société Coopérative de Production (SCOP) dont ils sont les propriétaires à parts égales. Les coopérateurs doivent totalement repenser leur façon de travailler ensemble. Parallèlement, il leur faut aussi relancer la production et démarcher de nouveaux clients. Certains s’improvisent commercial pendant que d’autres développent de nouveaux prototypes. Malgré tout, rapidement les premières difficultés arrivent : pression du marché, tensions. Au-delà de la simple chronique des événements, le film propose une réflexion, à la charnière entre idéaux et pratiques, sur la possibilité de travailler différemment et la puissance des représentations du modèle dominant.

Lire la suite : http://filmerletravail.org/1402/merceron-scop-sa-2/