Archives de catégorie : Manifestations scientifiques

Rencontres : la politique peut-elle changer le travail ?

4e rencontres du magazine Santé & Travail, le jeudi 19 janvier 2012 de 13h30 à 18h

A  l’amphithéâtre de la Macif, 17-21 place Etienne-Pernet, 75015 Paris

Programme :

  • 14h00 : première table-ronde  « La santé au travail dans les politiques publiques »

Introduction par Serge Volkoff, statisticien, ergonome, directeur du Centre de recherches et d’études sur l’âge et les populations au travail (Créapt).

Intervenants : Philippe Askenazy, économiste (Ecole d’économie de Paris) ; Dr. Michel Niezborala, médecin du travail ; André Cicolella, toxicologue, président du Réseau Environnement Santé ;Pr. Bernard Cassou, professeur de santé publique ; Pierre Mériaux, inspecteur du travail, membre du bureau national du SNU TEF – FSU.

  • 16h00 : deuxième table ronde  « Pour une démocratie du travail »

Introduction par Philippe Davezies, enseignant en médecine du travail.

Intervenants : Thomas Coutrot, économiste, co-président d’Attac ; Danièle Linhart, sociologue du travail ; Julien Lusson, chargé de mission au cabinet d’expertise Emergences ; Laurence Théry, directrice du travail ; Daniel Rallet, de l’Institut de recherche de la FSU.

  • 18h00 : conclusion
Inscription : colloque2012@sante-et-travail.net

Renseignements : contact@sante-et-travail.fr
Véronique Orlandi : 01 44 88 95 90 / Hélène Creix : 01 44 88 28 90

Journée d’étude : Pratiques et analyses de la recherche partenariale entre chercheurs et autres milieux professionnels

Journée d’étude internationale organisée par  le LISE (Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Economique) – CNRS et le CRISES (Centre de Recherche sur les Innovations Sociales) et Université du Québec – Montréal-Téluq, Québec, Canada.

Le lundi 16 janvier de 9h à 18h, au Cnam, 2 rue Conté, Accès 37.

La diversification et la complexification des types de recherche (recherche académique, recherche-action, recherche intervention, recherche collaborative, recherche participative, recherche partenariale ou autre), l’accroissement des contraintes dans la plupart des activités de recherche, rendent utile l’analyse des recherches menées avec des partenariats construits entre chercheurs et autres milieux professionnels (entreprises, administrations publiques, syndicats, associations, etc.). La recherche partenariale comporte de riches intérêts, variés, à forts enjeux scientifiques et universitaires, sociaux voire économiques. La situation du Québec est à l’ « avant-garde » de ce type de recherche. En France, comme dans d’autres pays, les dimensions institutionnelles et sociétales ne favorisent pas autant qu’au Québec, par exemple, ce type de recherche. L’intérêt porté à la recherche-action, à la recherche-intervention n’est pas nouveau en France, mais par contre celui sur la « recherche partenariale » l’est tout à fait. La recherche partenariale, parmi les diverses formes de recherche, comporte auprès des milieux professionnels partenaires des enjeux réels liés aux utilités et aux améliorations qu’elle peut apporter. Du côté des chercheurs, la recherche partenariale facilite l’accès à un terrain de recherche, aux savoirs professionnels des partenaires impliqués. (…)

Programme de la journée : 

MATINEE

8h45-9h00 : ACCUEIL DES PARTICIPANTS

9h00-9h30 : INTRODUCTION

9h00-9h15 – Buts et enjeux de la journée : définitions, analyses, enjeux, pratiques de la recherche partenariale, regards internationaux : Anne Gillet (sociologue, Cnam, DISST, Lise-CNRS) et Diane-Gabrielle Tremblay (ARUC-GATS, Crises, Uqam-Téluq)

9h15-9h30 – Le Cnam et la recherche partenariale : Antoine Bevort (Professeur de sociologie, Cnam, DISST, Lise-CNRS)

9h30-10h45 : SESSION 1 INTRODUCTIVE « Définitions et problématiques sur la recherche partenariale ; l’expérience du Québec »

9h30-9h45 : Anne Gillet (sociologue, Cnam, DISST, Lise-CNRS) « Définitions et modes d’analyses de la recherche partenariale »

9h45-10h : Diane-Gabrielle Tremblay (ARUC-GATS, Crises, Uqam-Téluq) « La recherche partenariale au Québec »

10h-10h45 : Discussions-débats

10h45 -11h00 : Pause – café

11h00-12h30 : SESSION 2-ATELIER « Enjeux, effets, apprentissages et limites de la recherche partenariale ».

11h00-11h20 : Christine Audoux (doctorante en sociologie, Lise-CNRS) « La coconstruction des connaissances : entre discours et réalité, un processus à l’épreuve de la traduction »

11h20-11h40 : Fabien Labarthe (sociologue, Télécom Paristech, équipe Deixis-Sophia) « La recherche sur commande et le dilemme expert-chercheur : une analyse réflexive de l’implication du sociologue dans la mise en oeuvre d’une politique publique de l’innovation »

APRES-MIDI

14h00-15H30 : SESSION 3-ATELIER « Les « bonnes pratiques » ou le « comment faire » de la recherche partenariale »

14h00-14h30 : Michel Chauvière (Directeur de recherche au CNRS, Clersé-Centre Lillois d’Etudes et de Recherches, Université Lille 1) et Bruno Duriez (Directeur de recherche au CNRS, Clersé-Centre Lillois d’Etudes et de Recherches, Université Lille 1) « Chercheurs et militants peuvent-ils être des partenaires ? L’exemple français du Groupement pour la recherche sur les mouvements familiaux »

15h30-15h45 : Pause – café

15h45-17h15 : SESSION 4-ATELIER « La place de la recherche partenariale parmi d’autres types de recherche et selon les pays »

15h45-16h15 : Laurence Seferdjeli (Professeure, Haute école de santé, Genève, Suisse) et Kim Stroumza (Professeure, Haute école travail social, Genève, Suisse) « Partenariat de recherche en Hautes écoles spécialisées Santé Travail social de Suisse occidentale »

17h15-17h30 : « Fil rouge » de la journée

17h30 -17h45 : Conclusion et bilan de la journée : Anne Gillet (Cnam, DISST, Lise-CNRS) et Diane-Gabrielle Tremblay (ARUC-GATS, Crises, Uqam-Téluq)

 

 

Orientation scolaire et discrimination. Quand les différences de sexe masquent les inégalités

Le vendredi 20 janvier 2012, de 8h30 à 12h30, à l’IFÉ de l’ENS Lyon

Depuis les années 1980, les politiques publiques ont choisi de traiter les difficultés sociales et éducatives des populations fragilisées par une entrée territoriale puis une entrée individualisée Continuer la lecture de Orientation scolaire et discrimination. Quand les différences de sexe masquent les inégalités

Journée d’étude : Femmes au travail, questions de genre, XVe-XXe siècle (2011-2012)

Première journée du séminaire interdisciplinaire du groupe Femmes et histoire de l’IHMC le 13 janvier 2012 à Paris : 

Séance du matin, de 9h30 à 12h 30 :

  • Marianne Charrier Vozel (université de Rennes I) : Le travail littéraire féminin au XVIIIe siècle : entre sociologie, bons et mauvais genres
  • Suzan van Dijk (Huygens ING, Institut pour l’histoire des Pays-Bas, Académie royale des Arts et des Sciences, La Haye) : La question de l’importance de l’argent pour les écrivaines et traductrices du XVIIIe siècle

Séance de l’après-midi, de 14 à 17 h

  • Patricia Izquierdo (chercheuse associée au LIRE) : Création et réception de plusieurs poétesses à la Belle Epoque
  • Claude Poliak (Centre de sociologie européenne) : Les écrivains amateurs en quête de reconnaissance

 

Pour assister au séminaire :

  • le séminaire se tient à l’IHMC (ENS, 45 rue d’Ulm, Paris 5e).
  • Merci de prendre contact avant de venir si vous n’y avez jamais participé.

Source : Calenda

Journée d’étude : Pouvoirs et contre-pouvoirs dans les universités. Quel rôle pour la concertation sociale ?

Colloque organisé par les secteurs CNE et CSC Services Publics des universités en collaboration avec la chaire Max Bastin et avec le soutien du F.R.S-FNRS, le jeudi 26 janvier 2012 à Louvain-La-Neuve (Belgique).

Programme :

8h45 Accueil

9h 15 Allocution de bienvenue et présentation des thèmes du colloque : Hervé Pourtois

Matinée : les politiques universitaires comparées en Belgique et en Europe

Présidente de séance : Michèle Garant

  • 9 h 30 Quel futur pour les universités belges francophones ? Quel rôle pour les acteurs ?
    par Jean-Luc De Meulemeester, professeur à l’ULB
    Une histoire des modèles d’université et leurs conséquences sur la politique de la recherche et de l’enseignement supérieur
  • 10h10 Réformes des universités en Europe et mutation des professions universitaires
    par Catherine Paradeise, professeur à l’Université Paris Est-LATTS, Présidente de l’Institut francilien recherche, innovation, société (IFRIS)
    Les réformes universitaires européennes tendent à déplacer le centre de gravité des politiques de personnel vers les établissements. Comment penser dès lors une articulation positive entre organisations universitaires et professions dans les universités?

10h50 Pause

  • 11h05 Entre les Etats et les universités, des espaces et des enjeux nouveaux de dialogue social
    par Jean-Yves Mérindol, Président de l’École normale supérieure de Cachan, ancien président de l’Université Louis Pasteur de Strasbourg.
    L’influence des évolutions en cours sur le rôle des acteurs (directions d’établissements, responsables des politiques publiques, syndicats) En particulier, le rôle nouveau des établissements qui ont à établir des normes internes sur les activités de leurs personnels.
  • 11h45 Le paysage institutionnel de l’enseignement supérieur en Belgique : l’état du projet du Ministre Marcourt à la date du colloque et des positions en présence
    par Pierre Verjans, professeur à l’ULg

Points clefs des interventions de la matinée et débat avec la salle

12h30 Repas

Après-midi : Enjeux du syndicalisme universitaire face aux mutations des universités

Président de séance : Gérard Valenduc

  • 13 h 45 – projections :
    • La place de la délégation syndicale dans les organigrammes de quelques universités
    • Le paysage syndical interuniversitaire en Communauté française de Belgique
  • 14h 00 Les enjeux du syndicalisme universitaire et les problématiques actuelles dans l’ensemble de la communauté universitaire au Québec
    Max Roy, professeur à l’Université du Québec à Montréal et président de la Fédération québécoise des professeures et professeurs d’université
  • 14h 30 Les enjeux du syndicalisme universitaire en France
    Viviane Verney – FERC-Sup (Fédération de l’éducation, de la recherche et de la culture –enseignement supérieur) – CGT, Université de Lyon
  • 14 h 50 Les enjeux du syndicalisme universitaire en Flandre
    Luc De Lentacker, permanent de la LBC à la KUL
  • 15h 10 Les enjeux du syndicalisme universitaire en Suisse
  • 15h 30 Les enjeux du syndicalisme universitaire en Fédération Wallonie-Bruxelles
    par Martine Evraud CSC/SP et Thierry Grosbois – CNE
  • 15h50 Essai de synthèse des interventions et échange avec la salle
  • 16 h 10 Les paradoxes de la participation à l’institution universitaire.
    par Michel Molitor, professeur émérite et ancien vice-recteur, UCL

16 h 30 Intervention de clôture par Felipe Van Keirsbilck, secrétaire général CNE

Source : http://calenda.revues.org/nouvelle22101.html

Conférence : Alternance en formation et dynamiques identitaires

Troisième conférence débat du cycle sur la fonction tutorale en entreprise, organisée par l’équipe « Formation & organisation » de l’Université de Genève, et soutenue par le laboratoire RIFT , à Uni-Mail le 31 janvier 2012 :

Quelles que soient ses finalités, l’alternance renvoie à la problématique de l’apprentissage dans des organisations tant productives que formatives. Cette partition des apprentissages que l’alternance propose est aujourd’hui reconnue comme porteuse de vives tensions pour les apprenants. Cette perspective nous conduira à proposer une approche problématisée des dynamiques et des tensions identitaires en jeu dans les dispositifs de formation en alternance, pour mettre ensuite en évidence les conditions par lesquelles le tutorat participe à la régulation des tensions éprouvées. A cet égard, nous montrerons que le hiatus entre savoirs théoriques et savoirs d’action peut s’avérer heuristique pour que s’élabore une professionnalité chez l’alternant.

Inscriptions en ligne et renseignements : https://cms2.unige.ch/outils/limesurvey191/index.php?sid=34328&lang=fr

 

Cinquièmes doctoriales du GDR CNRS « Economie & Sociologie »

Journées organisées par le GDR CNRS 2840, à l’Université de Lille 1 le 27 janvier 2012

Programme :

à partir de 9h : accueil-café

9h45-10h : introduction de la journée par Alexandra Bidet et Florence Jany-Catrice

10h00-12h00 : Sessions parallèles

1. La construction des prix et tarification (Alexandra Bidet et François Vatin)

– « La tarification ‘voyageurs’ à la SNCF. Un analyseur de la construction sociale du marché ferroviaire ? », Jean Finez (Clersé, Lille 1).

– « Diversifier sa production et ses prix Une stratégie entrepreneuriale par défaut des artisans d’art », Anne Jourdain (Currap, Amiens).

– « L’économie sociale et solidaire face à l’évolution de la tarification dans l’aide à domicile », Sylvain Vatan (Clersé, Lille 1).

– « ‘L’économicité propre à EDF’. Sur la formule de tarification de l’électricité au coût marginal (1947-1956) », Guillaume Yon (CSI).

2. La construction des marchés (Lucien Karpik et Philippe Steiner)

– « Les conditions de la mise en marché d’une activité rurale et populaire : encadrement et lisibilité économique du ‘travail au bois’», Julien Gros (CMH, EHESS).

– « La ‘gouvernance’ de l’accès aux médicaments en Algérie : approche théorique et empirique », Abdelkader Hamadi (Clersé, Lille 1).

– « De quoi est fait le capitalisme roumain ? Conditions sociales, politiques et économiques de fabrication du ‘capitalisme’ en Roumanie post-communiste », Hainagiu Mihaela (EHESS, Paris et Lille3).

– « Approche ‘qualité’ de la performance de la filière rizicole malgache », Tiana Rakotondramanitra (EconomiX, Paris Ouest).

12h00-13h30 : Pause Déjeuner-buffet

13h30-15h00 : Sessions parallèles

3. Monnaies et financements (Jérôme Blanc)

– « Les initiatives gouvernementales en faveur des frais d’inscription, des prêts et des bourses depuis 1990 en Angleterre », Aurélien Casta (IDHE, Paris Ouest Nanterre).

– « Le Mont-de-Piété, le prêt sur gage et la protection sociale. Le cas bordelais depuis 1802 », Guillaume Pastureau (GREThA Montesquieu-Bordeaux IV).

– « L’assèchement de la liquidité comme mal public mondial fait-il pour autant de la liquidité un ‘Bien Public Mondial’ ? », Maël Rolland (CEMI-EHESS).

4. Entrepreneuriat (Pierre-Paul-Zalio)

– « L’activité entrepreneuriale en sciences humaines et sociales : Relations sociales et dispositifs dans la création d’activité économique », Grégory Akermann (LISST, Toulouse).

– « La carrière des collectifs numériques produisant des contenus sous licences libres », Clément Bert-Eboul (Clersé, Lille1).

– « L’ ‘entrepreneuriat’ à l’Université : retour sur un étrange engouement… », Olivia Chambard (CMH, EHESS).

15h15-17h45 : Sessions parallèles

5. Politiques économiques (Nicolas Postel)

– « Pourquoi le RSA n’incite-t-il pas à reprendre un emploi ? Comprendre la rationalité des allocataires », Yoann Boget (CMH).

– « Les disciplines académiques comme frontières de la diffusion du concept de rationalité individuelle. Une analyse bibliométrique en économie et sociologie ». Florian Fougy (Granem, Angers).

– « Contestation et exercice du pouvoir en Mauritanie : Un regard par le biais des débats sur la « vie chère » », Boris Samuel (CERI – SciencesPo).

6. Institutions et emploi (Florence Jany- Catrice)

– « Une analyse structurale du réseau d’intermédiaires d’un marché du travail domestique au Sénégal », Absa Gassama (CMH).

– « Analyse des évolutions institutionnelles conduisant à l’individualisation de la relation de travail dans la banque de détail commerciale en France et au Royaume-Uni », Jean- François Lejeune (IDHE, Paris Ouest, Alpha).

– « Le poids de l’appartenance institutionnelle dans la décision d’externaliser le placement des demandeurs d’emploi », Claire Vivés (IDHE, Paris Ouest).

Journee Doctoriales GDR Lille 2012 VF

Journée d’étude : Catégories et représentations de classes des groupes sociaux au Nord et au Sud. Le travail des entrepreneurs d’identité

4ème journée d’étude de l’Association des jeunes politistes de Bordeaux (AJPB), à Pessac le 12 janvier 2012 

Avec le soutien de : Centre Emile Durkheim/UMR 5116, LAM/UMR 5115, Ecole doctorale SP2, Sciences Po Bordeaux/Université de Bordeaux.

La journée d’étude porte sur l’usage et la construction des catégories de classes dans les pays du Nord et du Sud, à partir d’enquêtes de terrain précises, afin d’ouvrir une discussion théorique et empirique, comparatiste entre des situations nationales différenciées. Elle interroge particulièrement les questions suivantes. Quelles ressources identitaires sont mobilisées par les entrepreneurs d’identité afin de construire des catégories et représentations de classe ? Comment s’organise la concurrence, dans la lutte pour la catégorisation, pour le monopole de la représentation symbolique ? Comment les catégories de classe produite s’articulent-elles avec les autres catégories définissant les groupes sociaux, de nature ethnoraciales par exemple ?

Programme : 

Matinée

9h00 : Accueil des participants

9h15 : Séance inaugurale

  • Intervention de Clélie Nallet (LAM/Sciences Po Bordeaux) pour le Comité d’Organisation de la journée d’étude.
  • Intervention de Julian Mischi (CESAER/INRA)

10h15 : Pause-café

10h30 : Première session

  • Catégories et représentations de classes chez les jeunes des cités et les jeunes ruraux, Benoît Coquard, doctorant en sociologie-allocataire de recherche moniteur à l’Université de Poitiers (GRESCO, CMH-ETT)
  • L’offre identitaire dans les espaces publics des cités HLM, Sami Zegnani, maître de conférence à l’Université de Rennes 1 (CRAPE)

12h30 : Pause déjeuner offerte par l’AJPB

Après-midi

13h45 : Deuxième session

  • Le travail de construction identitaire des classes dominantes « racisées » en France : réflexions à partir d’une enquête de terrain dans les cercles de sociabilités parisiens, Samina Mesgarzadeh, doctorante à l’Institut d’Etudes Politiques et Internationales, Université de Lausanne (CMH-ETT, ENS/EHESS)
  • Une école pour les élites locales ? L’international comme instrument de légitimation du libre choix scolaire. L’exemple de l’école européenne de Strasbourg, Vincent Lebrou, doctorant à l’IEP de Strasbourg

15h45 : Pause café

16h00 : Conclusion de la journée

Intervention de Gérard Mauger (CESSP/EHESS)

Source : http://calenda.revues.org/nouvelle22123.html