Archives de catégorie : Manifestations scientifiques

Transformations dans le genre dans la péninsule Arabique et la Corne de l’Afrique

Colloque “Transformations dans le genre dans la péninsule Arabique et la Corne de l’Afrique”, Le Caire, 16 et 17 novembre 2011, Auditorium de l’Institut français du Caire (Mounira) :

La récente attribution du prix Nobel de la paix à une jeune femme yéménite est un signe parmi tant d’autres des profonds changements sociaux, des nouvelles mobilités spatiales et sociales en cours, non seulement au Yémen, mais dans l’ensemble de la péninsule Arabique. Dans ce colloque, organisé par le CEFAS en coordination avec plusieurs institutions de recherches françaises et internationales, ils seront abordés à travers la notion de genre, comprise avant tout dans une acception relationnelle et interactionniste. Nous avons donc sollicité des études portant sur les politiques publiques, la professionnalisation, les marchés du travail et les mobilités, le care, les enjeux moraux, l’intimité et les transformations des subjectivités, non seulement concernant les femmes, mais également les hommes et les masculinités. Ce sera l’occasion de mener une réflexion théorique sur les présupposés, les pratiques et les concepts employés quand on aborde la question du genre, particulièrement dans cette région. En raison de la centralité du fait migratoire dans les sociétés de la péninsule Arabique et de leurs impacts sur les transformations du genre dans la région, nous abordons aussi la région de la Corne de l’Afrique qui est très étroitement liée à la Péninsule voisine.

Télécharger le programme : Programme Colloque Caire

Orientation et formation : sortir du cadre !

12e Université d’Hiver de la Formation Professionnelle : “Orientation et formation : sortir du cadre !”, Arles – 25, 26 et 27 janvier 2012 :

Evénement majeur de l’actualité de la formation et de l’orientation tout au long de la vie, la 12e Université d’hiver de la formation professionnelle s’installe à Arles du 25 au 27 janvier 2012 pour animer le débat public autour des innovations récentes : nouveaux services aux entreprises nés du regroupement des Opca, mise en oeuvre du service public de l’orientation, concrétisation des priorités régionales définies en 2011…

Consulter le programme de l’Université : http://www.centre-inffo.fr/uhfp/

 

« Entreprises pressées, salariés sous pression : faites une pause ! »

Journée de débat organisée par l’Executive master sociologie de l’entreprise et stratégie de changement de Sciences Po, le jeudi 5 janvier 2012 :

Il est temps de faire une pause. Une pause pour interpeller les politiques d’entreprises marquées par l’urgence et la course à la performance. Une pause pour partager des réflexions, des savoirs et des pratiques qui permettent de repenser le lien social dans l’entreprise et d’élaborer des alternatives aux recettes de gestion et de management qui dominent le travail contemporain.A l’occasion des 20 ans de l’Executive master Sociologie de l’entreprise et stratégie de changement de Sciences Po, venez débattre de ces alternatives possibles. Une quinzaine d’ateliers-forums thématiques permettront aux participants de confronter leurs expériences et leurs questionnements. Ce temps de pause est ouvert à tous les acteurs qui cherchent des espaces de ressourcement intellectuel, de confrontation et d’enrichissement, pour réinterroger leurs pratiques professionnelles. Des experts aux simples curieux, chacun est invité à contribuer et à s’exprimer pour repenser l’entreprise de demain…

Lire la suite : http://www.pause-laconference.fr

Evaluation en éducation : Qui évalue et sur quels fondements?

Journée d’étude nationale organisée par la Société française de l’évaluation le 1er décembre 2011 :

Cette journée s’intéresse à l’évaluation des politiques et des programmes éducatifs au niveau national et local. Comme dans d’autres champs, les acteurs de l’évaluation sont multiples et divers : Inspecteurs, Consultants/Experts, Chercheurs… Tout évaluateur mobilise, de manière implicite ou explicite, des éléments de référence et des savoirs qui orientent ses analyses et ses jugements. Cette journée part de l’hypothèse qu’en fonction de leurs statuts, postures, formations et expériences, des évaluateurs ne réaliseront pas la même évaluation, mobilisant une expertise et une connaissance différentes. Cette pluralité de regards possibles sur le champ éducatif interroge l’épistémologie de l’évaluation, mais aussi son institutionnalisation dans le domaine éducatif. Le propos de la journée consistera à mettre en discussion des évaluateurs de statuts différents (fonctionnaires, chercheurs, consultants) pour confronter leurs regards sur les programmes éducatifs et leur vision de l’évaluation en éducation.

Lire la suite et télécharger le programme : PROGRAMME JN SFE 1-12-2011 -VF-

Soutenance de thèse : “Prévenir ou produire. Autonomie et subordination dans la médecine du travail (1970-2010)”

Soutenance de thèse de Pascal Marichalar, intitulée “Prévenir ou produire. Autonomie et subordination dans la médecine du travail (1970-2010)”, le mercredi 7 déc. 2011, à l’ENS, campus Jourdan :

Ce travail étudie l’autonomie professionnelle des médecins du travail en France entre 1970 et 2010. Il explore le sens de l’injonction indigène et règlementaire d’indépendance, alors que ces médecins sont liés aux employeurs par un contrat de travail, c’est-à-dire une relation de subordination. Ce-faisant, il offre un éclairage sur la faillite du système français de prévention des atteintes professionnelles à la santé. La combinaison du dépouillement d’archives inédites et d’une enquête ethnographique multi-sites auprès de praticiens en activité met en évidence les variations de la problématique de l’autonomie selon le contexte d’exercice (forme du service, nature des interlocuteurs). La coexistence apparente de l’autonomie et de la subordination passe toujours par la distinction pratique entre un côté « médical » de l’activité (sur lequel les praticiens disposent en droit d’une indépendance totale), et un côté « administratif » (sur lequel la subordination est légitime). Or, l’enquête montre que cette distinction est le produit instable d’une négociation permanente entre les médecins et leur entourage (autres composantes du service ou de l’entreprise, autres médecins…). Plus encore, la définition même du métier, c’est-à-dire l’ensemble des tâches qui peuvent être exercées de manière légitime au nom de la médecine du travail, apparaît elle aussi comme le résultat précaire de négociations permanentes dans chaque service. La question de l’autonomie se joue non seulement dans le contrôle sur le travail, mais également dans le processus de définition de ce dernier. Cette thèse montre ainsi les limites de la définition classique de l’autonomie professionnelle comme contrôle sur les activités de routine lorsque la nature du travail qu’il y a à faire n’est pas donnée d’avance, mais est l’objet de conflits. Elle donne également à voir la tension entre dépendances légitimes et illégitimes, subordination consentie et abus de pouvoir, qui est au cœur de la relation salariale.

Lire la suite : http://www.cmh.ens.fr/hoparticle.php?id_art=332