Archives de catégorie : Notes de lecture

Note de lecture : Stephen Edgell, The sociology of Work. Continuity and change in paid and unpaid work

Compte-rendu de Jean-Luc Metzger (Cnam-Lise, Centre Pierre Naville), « Stephen Edgell, The sociology of Work. Continuity and change in paid and unpaid work », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2012, mis en ligne le 26 avril 2012.

Au moment où l’importance des crises économiques, financières, monétaires et fiscales menace d’éclatement les sociétés, la place et le contenu du travail, ainsi que sa législation sont remis en cause dans de nombreux pays européens. Face à l’hégémonie du discours de légitimation macro-économique, que peut dire la sociologie du travail ? Est-elle condamnée à multiplier les analyses micro-situées faisant abstraction des mutations de grande ampleur portées par les élites managériales ? Ne peut-elle s’inviter dans le débat sur l’avenir du monde du travail et plus généralement sur les choix de société ? Cela nécessiterait qu’elle se sente légitime pour embrasser l’ensemble des dimensions liées au travail, depuis les effets du changement technico-organisationnel sur les qualifications jusqu’aux rapports sociaux de production, en passant par la financiarisation et l’internationalisation des entreprises. (…)

Lire la suite : http://lectures.revues.org/8229

 

A lire : L’hôpital sous pression. A propos de Nicolas Belorgey, L’hôpital sous pression (La Découverte, 2011)

Mise en ligne de l’article de François-Xavier Schweyer, « L’hôpital sous pression », Sociologie [En ligne], Comptes rendus, 2012, mis en ligne le 29 février 2012.

Dans son livre L’hôpital sous pression,  Nicolas Belorgey nous invite à le suivre dans une enquête sur les effets du « nou­veau management public » (NMP) dans les hôpitaux français. Plus précisément, son analyse porte sur la mise en œuvre du plan « Hôpital 2007 », lancé en 2002 par le ministre de la santé J.-F. Mattéi, et qui promeut des outils inspirés du nouveau management public (tarification à l’activité, nouvelle gouvernance notamment). (…)

Lire la suite : http://sociologie.revues.org/1110

Note de lecture : Pierre Bardelli, José Allouche (dir.), La souffrance au travail : quelle responsabilité de l’entreprise ?

Mise en ligne de la note de lecture d’Anne Jacquelin, « Pierre Bardelli, José Allouche (dir.), La souffrance au travail : quelle responsabilité de l’entreprise ? », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2012, mis en ligne le 17 février 2012

C’est avec grand plaisir que j’ai découvert cet ouvrage écrit sous la direction de Pierre Bardelli et José Allouche. Il aborde un thème en vogue dans l’univers de la « bonne gouvernance » des entreprises : leur responsabilité sociale. La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) pousse l’engagement public des entreprises sur des sujets tels que l’environnement, la sécurité et les questions « sociales » et humaines de l’entreprise. Si l’on compare les engagements textuels des entreprises et leur mise en œuvre dans la réalité sociale, on aperçoit l’énorme fossé qui se creuse avec les salariés. Ces derniers attendent plus de leur emploi qu’ils n’en « reçoivent » malgré les principes d’engagement de leurs employeurs, et ce phénomène a des répercutions sur la santé (…).

Lire la suite : http://lectures.revues.org/7569

Note de lecture : Bertrand Mas, Frédéric Pierru, Nicole Smolski et Richard Torrielli, L’hôpital en réanimation

Mise en ligne de la note de lecture de Aurélien Bordet, « L’hôpital mis à mal par le management », in La Vie des idées, 13 février 2012. ISSN : 2105-3030.

Le service public de santé est menacé par l’intensification de la contrainte financière. C’est, du moins, l’avis des auteurs de L’hôpital en réanimation, un volume qui rassemble des contributions d’auteurs divers. Leur point commun est de rechercher une logique d’ensemble dans l’accumulation de réformes des dernières années, du Programme de médicalisation des systèmes d’informations (PMSI) à la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST) de 2009, en passant par la Tarification à l’activité (T2A) et les plans « Hôpital 2007 » et « Hôpital 2012 ». Ce livre a pour point de départ un séminaire de réflexion du Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes réanimateurs élargi (SNPHAR-E). La démarche suivie par Bertrand Mas, Frédéric Pierru, Nicole Smolski, Richard Torrielli et les autres contributeurs comporte deux temps : d’abord, repérer les structures idéologiques, institutionnelles, instrumentales et juridiques du New Public Management (NPM), ou « nouvelle gestion publique ». (…)

Lire la suite : http://www.laviedesidees.fr/L-hopital-mis-a-mal-par-le.html

Note de lecture : Joachim Benet, « Pierre Tripier, Claude Dubar, Valérie Boussard, Sociologie des professions »

Note de lecture de Joachim Benet, « Pierre Tripier, Claude Dubar, Valérie Boussard, Sociologie des professions », parue dans Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2012, mis en ligne le 12 février 2012.

Sociologie des professions est devenu un manuel classique et indispensable en sociologie en raison de la qualité et de la richesse des analyses produites par Claude Dubar, Pierre Tripier et Valérie Boussard (3e édition), membres du laboratoire Printemps (Professions – Institutions – Temporalités) à Saint-Quentin-en-Yvelines. L’ouvrage est accessible aux apprentis sociologues mais peut être aussi lu par les chercheurs confirmés qui souhaitent connaître l’état de la question. Pour cette troisième édition, l’enjeu est d’intégrer les nouvelles recherches sur les professions menées en France, la première édition s’inscrivait dans un contexte où le champ de la sociologie des professions émergeait en France alors que les études anglo-saxonnes constituaient un domaine de recherche à part entière. (…)

Lire la suite : http://lectures.revues.org/7503

Note de lecture : Georges Felouzis, « Le modèle scolaire français contre la justice sociale »

Note de lecture de Georges Felouzis, « Le modèle scolaire français contre la justice sociale », parue dans SociologieS [En ligne], Grands résumés, Le Mérite contre la justice, mis en ligne le 27 janvier 2012.

La question des inégalités scolaires, de la reproduction sociale et de la place du mérite individuel dans les processus de classement scolaire est au cœur des débats les plus actuels en France, tant au plan politique que proprement sociologique. En témoigne la publication de plusieurs ouvrages récents qui traitent de façon centrale de cette question : l’ouvrage de Marie Duru-Bellat en 2009 Le Mérite contre la justice dont nous traitons ici. Mais aussi celui de Christian Baudelot et Roger Establet publié la même année sur « L’élitisme républicain » (Baudelot & Establet, 2009), ou encore, dans un registre plus empirique, l’ouvrage édité en 2010 par Sylvain Broccolichi, Choukri Ben Ayed et Danièle Trancart dans lequel les auteurs se proposent de « comprendre le déclin de l’école française » (Broccolichi, Ben Ayed & Trancart, 2010). (…)

Lire la suite : http://sociologies.revues.org/3778 

Note de lecture : Un métier désenchanté. Parcours d’enseignants secondaires 1970-2010

Igor Martinache, « Françoise Gavillet-Mentha, Un métier désenchanté. Parcours d’enseignants secondaires 1970-2010 », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2012, mis en ligne le 06 février 2012.

Comme à chaque campagne électorale, la compétition pour figurer en tête de l’agenda politique bat son plein. Talonnant l’emploi et la fiscalité, l’éducation occupe cette année une place de choix, même si, il faut bien l’avouer, elle est souvent réduite à la question des « 60 000 postes » dans l’Éducation nationale supprimés lors du quinquennat de l’actuel président de la République et qu’il s’agirait ou non de rétablir. Reste qu’à cette approche purement « quantitative », certaines voix font valoir la nécessité de réfléchir également à la dimension qualitative du métier d’enseignant. Son contenu a en effet été également ébranlé au cours des cinq dernières années, notamment pour les nouveaux entrants, avec la suppression du stage et la nécessité de disposer désormais d’un Master pour se présenter au concours. Et de même que les analystes des mouvements sociaux rappellent combien il est illusoire de chercher à séparer revendications « expressives » et « matérielles », de même est-il trompeur de distinguer revendications de « postes » et protestation de conditions de travail dégradées dans le cas enseignant. (…)

Lire la suite : http://lectures.revues.org/7458

Note de lecture : On agite un enfant. L’Etat, les psychothérapeutes et les psychotropes

Note de lecture de Loïc Geffrotin, « Yann Diener, On agite un enfant. L’Etat, les psychothérapeutes et les psychotropes », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2012, mis en ligne le 22 janvier 2012.

En n’ayant lu que la quatrième de couverture d’On agite un enfant, on s’attend à ce que le livre mette en lumière les différentes stratégies commerciales, politiques et scientifiques des laboratoires pharmaceutiques, pour maximiser leurs profits, en inventant de nouvelles maladies et les molécules pour les traiter. En commençant notre lecture, on se rend compte que cet ouvrage de Yann Diener, psychanalyste, est bien plus que cela.

Le prologue met le lecteur à la place de parents dont l’enfant aurait des « difficultés » passagères. Il se voit progressivement placé face aux institutions scolaires, psychanalytiques, puis peut-être médicales, pour finir par apprendre que son enfant est « handicapé » ! Et que, pour le calmer il doit prendre de la Ritaline. Comment en est-on arrivé là ? (…)

Lire la suite : http://lectures.revues.org/7317