Archives de catégorie : Parutions

L’économie sociale et solidaire : une réponse à la crise ? Capitalisme, territoires et démocratie

Parution de l’ouvrage de Jean-François Draperi, publié aux éditions Dunod, 2011, 288 p. :

Une économie moins inégalitaire et moins destructrice, qui renforcerait le lien social mis en péril par la concurrence économique exacerbée, est-elle possible ? Pour concevoir une alternative crédible au capitalisme, il est nécessaire de produire une théorie générale distincte de ce qu’il est convenu d’appeler le libéralisme, articulée autour de trois questions : les conditions et les formes de l’échange réciproque ; les relations entre les collectifs d’économie sociale et solidaire et les autres formes d’économie ; le projet contemporain de l’économie sociale et solidaire. Cet ouvrage n’a pas l’ambition de produire cette théorie, mais de mesurer les limites de l’économie sociale et solidaire, présenter des pistes pour une critique du capitalisme, puis inviter à une mise en question radicale en proposant des voies de réflexion et d’action générale.

Voir la présentation sur le site de l’éditeur : http://www.dunod.com/sciences-sociales-humaines/action-sociale-et-medico-sociale/politiques-et-dispositifs/leconomie-sociale-et-solidaire-une

Apprentissages interprétatifs : Interprétation en action et construction de l’expérience

Parution de l’ouvrage d’André Zeitler, préf. de Jean-Marie Barbier, aux éditions L’Harmattan, 2011, 278 p.

Sans nous en apercevoir, nous donnons constamment un sens à notre environnement pour agir. Une activité interprétative est au cœur de l’action. Nous utilisons pour cela des “habitudes d’interprétations”, qui sont autant de ressources issues de notre expérience passée. Par quels processus les opérateurs interprètent-ils leurs environnements? Comment se développent les capacités à les interpréter ? Quelles sont les conditions du développement des capacités interprétatives ?

Voir la présentation sur le site de l’éditeur : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=34746

La violence au travail

Parution de l’ouvrage de Marnix Dressen et Jean-Pierre Durand (coord.), Octarès, 2011, 394 p. :

La violence au travail occupe le devant de la scène médiatique depuis plusieurs décennies à travers ses conséquences : développement des troubles psycho-sociaux, multiplication des suicides au travail. Une équipe de sociologues démontent les mécanismes et montrent les fondements de cette violence dans une diversité de situations de travail. Cet ouvrage porte aussi sur les conditions d’émergence des violences au travail qui, trop souvent, ne rencontrent pas d’obstacles à leur épanouissement. Au-delà des violences physiques contre des personnes ou des harcèlements, les auteurs traitent essentiellement des violences nées des conditions de travail, des violences symboliques et des violences morales ou psychologiques.

Voir le sommaire sur le site de l’éditeur : http://www.octares.com/boutique_fiche.asp?IdProd=188

La théorie de Pierre Bourdieu et ses usages sociologiques

Parution de l’ouvrage de Sidonie Naulin, Anne Jourdain, La théorie de Pierre Bourdieu et ses usages sociologiques, Armand Collin, 2011, 128 p.,coll. 128 :

De tous les sociologues français du XXe siècle, Pierre Bourdieu (1930-2002) est sans doute aujourd’hui le plus connu et le plus controversé. Son œuvre foisonnante a durablement marqué le champ intellectuel en France et dans le monde. À l’origine d’une nouvelle théorie du monde social qui s’appuie sur des concepts clés tels que l’habitus, la violence symbolique ou le champ, Pierre Bourdieu s’attache à mettre au jour la réalité des rapports sociaux pour mieux la dénoncer.  Cet ouvrage présente trois dimensions centrales de l’œuvre de Pierre Bourdieu : sa réflexion épistémologique sur le métier de sociologue, l’élaboration de ses principaux concepts d’analyse à travers l’étude de domaines particuliers (école et culture) et enfin sa théorie de l’espace social. Dans chacun des chapitres, sont présentés des travaux d’auteurs qui ont poursuivi la réflexion de Pierre Bourdieu ou qui s’en sont inspirés.  C’est en s’intéressant aux apports et aspects critiques de la sociologie de Pierre Bourdieu que peuvent être saisies l’importance et la nature de son influence intellectuelle aujourd’hui.

Voir la présentation sur le site de l’éditeur : http://www.armand-colin.com/livre/354025/la-theorie-de-pierre-bourdieu-et-ses-usages-sociologiques.php

Formation et professionnalisation

Vient de paraître le n° 188 de la revue Éducation Permanente sous la direction de Richard Wittorski, septembre 2011, 160 p.

En formation initiale comme en formation professionnelle et continue, l’intention de professionnaliser les cursus, et donc in fine les publics concernés, est devenue un leitmotiv des politiques et des pratiques de formation. Continuer la lecture de Formation et professionnalisation

Être vu, se voir, se donner à voir

Parution de l’ouvrage de Martine Dutoit, préf. de Jean-Marie Barbier, aux éditions de l’Harmattan, coll. Action & savoir, 2011, 187 p.

De quelle façon les personnes étiquetées perçoivent-elles les processus d’étiquetage qui les affectent, comment se les approprient-elles ? Continuer la lecture de Être vu, se voir, se donner à voir

Les discours de l’accompagnement : nouvelles normes du retour à l’emploi

Parution du n° 137 de la revue Langage et société, septembre 2011

Cet ouvrage s’attache à décrire le travail discursif d’accompagnement de personnes, dont la vie professionnelle a été marquée par des mobilités, au sein de contextes institutionnels variés. Continuer la lecture de Les discours de l’accompagnement : nouvelles normes du retour à l’emploi