Archives de catégorie : LISE. Laboratoire interdisciplinaire de sociologie économique

Politique de l’association : engagement public et économie solidaire

Publication de la note de lecture de Daniel Cefaï, « Politique de l’association : engagement public et économie solidaire “, SociologieS [En ligne], Grands résumés, mis en ligne le 18 octobre 2011 :

Jean-Louis Laville est de longue date l’expert le plus en vue sur l’économie solidaire en France. Avec Politique de l’association, le lecteur se voit projeté dans un exercice de théorie normative, nourri d’une longue traversée d’enquêtes empiriques et d’expérimentations concrètes. Une traversée historique, qui réancre le fait associatif dans la longue durée et y voit le fruit de cette révolution économique et politique qu’Alexis de Tocqueville qualifiait de « révolution démocratique ». Jean-Louis Laville y explore quelques-uns des rapports ambigus de l’« associationnisme » – le projet qu’il endosse – avec l’histoire du capitalisme et de la démocratie. Il affectionne particulièrement le « moment 1848 », cette phase de bouillonnement associationniste où l’« autogouvernement des citoyens associés » (Chanial & Laville, 2006 ; Laville, 2005) s’est exprimé avec force, rompant avec une époque de forte surveillance et répression policière, alors que les élans vers l’association n’étaient pas encore contraints par les formes, encore à venir, de la coopérative et de la mutuelle, du syndicat et du parti. Jean-Louis Laville rappelle ce « trésor perdu » et ancre ainsi l’idéal normatif dans des faits historiques qui, s’ils paraissent lointains aux plus jeunes générations, étaient encore vivants sous la plume d’Henri Desroche, quand il perpétuait le souvenir des utopies ouvrières, du projet coopératif ou de l’économie sociale (Desroche, 1976, 1981, 1983), dans la conjoncture des années 1970, alors que la foi autogestionnaire animait une partie de la gauche française.

Lire la suite : http://sociologies.revues.org/index3590.html

Transformations dans le genre dans la péninsule Arabique et la Corne de l’Afrique

Colloque “Transformations dans le genre dans la péninsule Arabique et la Corne de l’Afrique”, Le Caire, 16 et 17 novembre 2011, Auditorium de l’Institut français du Caire (Mounira) :

La récente attribution du prix Nobel de la paix à une jeune femme yéménite est un signe parmi tant d’autres des profonds changements sociaux, des nouvelles mobilités spatiales et sociales en cours, non seulement au Yémen, mais dans l’ensemble de la péninsule Arabique. Dans ce colloque, organisé par le CEFAS en coordination avec plusieurs institutions de recherches françaises et internationales, ils seront abordés à travers la notion de genre, comprise avant tout dans une acception relationnelle et interactionniste. Nous avons donc sollicité des études portant sur les politiques publiques, la professionnalisation, les marchés du travail et les mobilités, le care, les enjeux moraux, l’intimité et les transformations des subjectivités, non seulement concernant les femmes, mais également les hommes et les masculinités. Ce sera l’occasion de mener une réflexion théorique sur les présupposés, les pratiques et les concepts employés quand on aborde la question du genre, particulièrement dans cette région. En raison de la centralité du fait migratoire dans les sociétés de la péninsule Arabique et de leurs impacts sur les transformations du genre dans la région, nous abordons aussi la région de la Corne de l’Afrique qui est très étroitement liée à la Péninsule voisine.

Télécharger le programme : Programme Colloque Caire

« Entreprises pressées, salariés sous pression : faites une pause ! »

Journée de débat organisée par l’Executive master sociologie de l’entreprise et stratégie de changement de Sciences Po, le jeudi 5 janvier 2012 :

Il est temps de faire une pause. Une pause pour interpeller les politiques d’entreprises marquées par l’urgence et la course à la performance. Une pause pour partager des réflexions, des savoirs et des pratiques qui permettent de repenser le lien social dans l’entreprise et d’élaborer des alternatives aux recettes de gestion et de management qui dominent le travail contemporain.A l’occasion des 20 ans de l’Executive master Sociologie de l’entreprise et stratégie de changement de Sciences Po, venez débattre de ces alternatives possibles. Une quinzaine d’ateliers-forums thématiques permettront aux participants de confronter leurs expériences et leurs questionnements. Ce temps de pause est ouvert à tous les acteurs qui cherchent des espaces de ressourcement intellectuel, de confrontation et d’enrichissement, pour réinterroger leurs pratiques professionnelles. Des experts aux simples curieux, chacun est invité à contribuer et à s’exprimer pour repenser l’entreprise de demain…

Lire la suite : http://www.pause-laconference.fr

Politiques de l’intime

Publication en ligne de la chronique de Philippe Arnaud, “Politiques de l’intime, sous la direction d’Isabelle Berrebi-Hoffmann”, Le Monde économie, 4 octobre 2011

L’intime, c’est à la fois le subjectif, le personnel, le caché, le familier, « ce qu’il y a de plus profondément intérieur », rappelle Isabelle Berrebi-Hoffmann Continuer la lecture de Politiques de l’intime

Cadres des Fonctions Publiques : des cadres comme les autres ?

Séminaire de recherche organisé par la CFDT

Paris, le vendredi 16 septembre 2011

Comme les autres cadres quand ils parlent de leur travail, les cadres des Fonctions Publiques évoquent des situations de tension, l’évolution des pratiques managériales, la performance et la culture du résultat ou encore l’individualisation de la rémunération.. Continuer la lecture de Cadres des Fonctions Publiques : des cadres comme les autres ?

Le travail, c’est la santé ?

Cycle de projections-débats proposé par le Cnam et la Cité des sciences et de l’industrie, à partir du 1er octobre 2011

Le travail, c’est la santé ? Pris dans la concurrence mondialisée et les risques environnementaux, le travail peut parfois altérer la santé des salariés comme celle des citoyens Continuer la lecture de Le travail, c’est la santé ?