Archives de catégorie : Sociologie du travail

Imagining New Employment Relations and New Solidarities

10th European Conference of the International Labour and Employment Relations Association (ILERA)

Amsterdam, 20-22 June 2013

Over the last two decades employment and labour relations in Europe have undergone important changes. Manufacturing employment is decreasing and various types of service employment are rising, Continuer la lecture de Imagining New Employment Relations and New Solidarities

Appel à article : Enjeux environnementaux et dynamiques des groupes professionnels

SociologieS, revue de l’AISLF

Dans divers domaines des sciences sociales, des chercheurs rencontrent des problématiques analogues, tournant autour des enjeux liés à l’environnement et de la manière dont ils font surgir de nouveaux métiers, ou confrontent ceux qui existent à des situations inédites, porteuses de menaces, de changements contraints, ou d’opportunités nouvelles d’ordre économique, stratégique ou symbolique. Les problèmes de développement durable, de consommation d’énergie, de contrôle des rejets de CO2, d’empreinte carbone, de gestion de l’air, de l’eau ou des déchets constituent désormais une dimension centrale de la dynamique des professions et groupes professionnels.

Ces phénomènes ont pu être constatés de manière ponctuelle, aussi bien par des ruralistes que par des chercheurs en sociologie urbaine, en sociologie politique (notamment via les questions d’aménagement urbain) en sociologie juridique, ou par des spécialistes de la sociologie de l’énergie, des transports, de l’environnement ou même de l’intervention sociale (qui voient par exemple émerger le métier de « conseillers en énergie »), mais ces travaux demandent à être rassemblés et confrontés. (…)

Lire la suite : http://w3.aislf.univ-tlse2.fr/spip/spip.php?article1969

Date limite de soumission : 7 janvier 2013

Séminaire : Comment l’usage des dispositifs publics dans les trajectoires professionnelles vient-il questionner la frontière travail/hors-travail ?

Prochaine séance du Séminaire “Trajectoires professionnelles et dispositifs publics en action”, organisé par le CEE, l’IDHE, l’IRES, l’IRISSO, le LEST, le LISE et le PRINTEMPS

Le 4 décembre 2012 au Cnam Paris

PROGRAMME :

10h-10h15 : Introduction de la journée, Dominique Fougeyrollas (IRISSO)

10h15-11h00 : Le congé parental, outil de (dé)conciliation entre vie familiale et vie professionnelle ?, Pauline Kertudo (FORS-Recherche sociale)

11h00-11h45 : Travail simultané auprès de plusieurs entreprises et parcours professionnels : le cas des groupements d’employeurs, Bénédicte Zimmermann (EHESS)

 

14h-14h45 : Usages de l’engagement : le volontariat et l’insertion des jeunes, Maud Simonet (IDHE)

14h45-15h30 : Les usages de l’alternance dans le supérieur. Quand la professionnalisation des études ne rime pas avec le désir d’insertion professionnelle (immédiate), François Sarfati (CEE)

15h30-16h15 : La VAE militante et ses usages dans les trajectoires professionnelles : reconversion des compétences syndicales et rétribution de l’engagement, Laurent Willemez (Printemps)

 

17h00-17h15 : Conclusion de la journée, Chantal Nicole-Drancourt (LISE)

Télécharger le programme : journée4déc2012VF

Colloque : Avoir le courage de l’incertitude : les cultures de la précarité

Colloque organisé par le Centre de Recherches Italiennes (CRIX-EA 369 Études Romanes) de l’Université Paris Ouest

Les 6 & 7 décembre 2012 à l’Université de Nanterre

Troisième étape d’un cycle de rencontres tenues à Amsterdam (mai 2011) et à Chapel Hill (Etats-Unis, mai 2012), ce colloque international s’inscrit dans le projet scientifique Precarity and Post-autonomia: the Global Heritage, organisé par un pool d’universités néerlandaises (Universiteit Leiden/ Erasmus Universiteit Rotterdam, Universiteit van Amsterdam, Universiteit Utrecht) en partenariat avec deux universités nord-américaines (University of Michigan, Ann Arbor et University of North Carolina, Chapel Hill) et l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, et financé par le NWO (The Netherlands Organisation for Scientific Research). Ce projet a pour but de stimuler le débat sur l’évolution récente des courants «autonomistes», issus principalement des mouvements ouvriéristes (operaismo) dans l’Italie des années 1970, tout en menant une réflexion plus ample sur les problématiques de la précarité entraînée par le processus de mondialisation.

Télécharger le programme complet : programme-def

 

Colloque : Processus d’invisibilisation et reconnaissance au travail

Organisé par les RT 25 et RT 30 de l’Association Française de Sociologie

Les 5 & 6 décembre 2012 à l’Université d’Evry

Avec la participation de Maëlezig Bigi, Marie-Anne Dujarier, Olivia Foli et Jean-Luc Metzger, chercheurs associés au laboratoire LISE (Cnam CNRS).

Les tendances présentes dans l’organisation de la production et du travail (instauration d’une autonomie et d’une responsabilisation – même limitées –, évaluation standardisation…) conduisent au développement d’activités invisibles, non perçues, non pensées et non reconnues. Sans traiter de nouveau la question de l’écart entre travail prescrit et travail réel, ce colloque vise à mettre en évidence toutes les dimensions cachées et occultées du travail aujourd’hui, dans tous les secteurs et pour tous les statuts de travailleurs. Qu’est-ce qui n’est pas vu, qui n’est pas comptabilisé dans le travail et qui est pourtant indispensable aux résultats ? Pourquoi une partie croissante du travail est rendue invisible et ignorée dans les processus d’évaluation ? Pourquoi n’est-elle pas reconnue comme intrinsèquement nécessaire à la production de biens ou de services ? Quels rôles jouent les dispositifs de gestion dans ce processus d’invisibilisation ? Existe-t-il un rapport entre cette invisibilité et les nouvelles formes de management (privé ou public), voire avec le mal-être au travail ? Quel rôle jouent les sociologues en rendant visibles les faces cachées du travail et quels sont les enjeux ainsi créés ?

Télécharger le programme complet : ProgrammecolloqueEvryRT25RT30au201112

 

A lire : Relations professionnelles : le carnet du RT 18

Le réseau thématique « relations professionnelles » de l’AFS se dote d’un carnet sur hypothèses.org

Le RT 18 regroupe des chercheurs de 8 laboratoires de recherche différents : le Cee, le Clersé, le Lise, l’IDHE Cachan, Imager, l’Ires, l’Irisso et le Printemps

Son carnet s’intéresse aux relations professionnelles, qui désignent, dans l’univers de travail, l’ensemble des relations qui s’établissent entre trois principales catégories d’acteurs : les pouvoirs publics, les salariés et leurs représentants, les employeurs et leurs organisations. Il donne une meilleure visibilité aux travaux du RT18 et constitue un espace dédié à ses activités.

Il permettra :

  • de suivre l’actualité du réseau,
  • de retrouver les annonces des séminaires,
  • de retrouver les documents associés aux séminaires, les enregistrements des séances, des articles et des liens utiles, etc.
  • de suivre la préparation du congrès de l’AFS (Nantes 2013)

http://rt18.hypotheses.org

TIC et travail : les États-Unis a l’origine de la diffusion du capitalisme numérique

Colloque interdisciplinaire HDEA-TCS, Université Paris Sorbonne, 29-30 mai 2013

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont bouleversé les pratiques professionnelles : l’acquisition, le traitement et le stockage des données grâce au hardware, au software et aux réseaux ont profondément modifié le travail dans les bureaux et les usines. Continuer la lecture de TIC et travail : les États-Unis a l’origine de la diffusion du capitalisme numérique