Archives de catégorie : Transmission et héritage

A lire : Formation et transmission : expériences et réflexions

Dossier « Formation et transmission : expériences et réflexions », L’information psychiatrique, vol. 88, n° 7, sept. 2012, 80 p.

Dans leur article remarquable, Jacques Hochman et Jean Guyotat nous mettent en garde contre la nostalgie d’une époque pourtant créative, celle qui suivait les « événements ». Mais comment faire ? Il ne s’agit pas uniquement de questions de formation ou de transmission, mais d’un environnement social, politique et culturel qui favorisait les échanges « horizontaux ». Il ne faut pas déshonorer ce dernier terme par des allusions répugnantes, mais entendre par là tout ce qui concourait à l’ouverture des esprits : primat du langage, du groupe, de la psychanalyse comme langage commun ; à l’opposition du « vertical », phallique et pierreux comme le Commandeur ou le Général. Un certain désordre n’en était pas exclu et, puisqu’il s’agit ici de nostalgie, qu’il me soit permis de raconter une petite expérience. (…)

Lire la suite : https://www.cairn.info/revue-l-information-psychiatrique-2012-7-page-499.htm

Sommaire

  • On ne transmet pas toujours ce que l’on croit/Thierry Trémine
  • Devenir psychiatre : transmissions, formations, apprentissages… /Suzanne Parizot
  • Perspectives d’évolution de la formation des psychiatres/Frédéric Rouillon
  • La mise en place du CES de psychiatrie à Lyon : un témoignage/Jacques Hochmann, Jean Guyotat
  • Vous avez dit « transmission » ?/Marcel Sassolas
  • L’hôpital psychiatrique : un lieu pour la formation à la psychothérapie des troubles psychotiques/Philippe Conus, Charles Bonsack, Dag Söderström
  • Psychiatre et psychothérapeute ? Petite histoire suisse/Jean-Nicolas Despland, Sylvie Berney
  • L’apprentissage par compétences : renouveau pédagogique à l’université de Montréal/Jean Parratte, Emmanuel Stip

Colloque : Savoirs, compétences

Approches comparatives de l’organisation des contenus et des formes de l’étude. variations et constantes disciplinaires, institutionnelles, culturelles

Troisième colloque international de l’Association pour des recherches comparatistes en didactique (ARCD)

Du 9 au 12 janvier 2013, à Marseille

La question des savoirs devant être transmis, de ceux que nul n’est censé ignorer et de ceux que chacun a le droit de demander à connaître, est toujours une question qui intéresse la cité. Aujourd’hui, comme une mode ou un mot d’ordre semblant emporter l’agrément général, circule une idée selon laquelle les institutions de transmission des savoirs devraient être remplacées par des organisations permettant la formation des compétences. Cette insistance persistante de la demande « d’enseigner des compétences », devenue parfois « enseigner par compétences », est présente dans des sociétés fort diverses.

Nous proposons que le colloque explore l’hypothèse selon laquelle cette réponse indique un problème que la société formule dans ces termes, qui selon nous n’aident ni l’analyse de la situation ni la décision. Nous devons donc chercher à comprendre comment, parfois, les objets d’enseignement ne portent plus la puissance d’agir que leur étude organisée devrait permettre à tous les élèves d’acquérir.

– L’analyse de ces phénomènes suppose des recherches de grande envergure dont certaines relèvent sans doute de l’éducation comparée ; ces recherches devront mobiliser plusieurs champs scientifiques pour des approches plurielles que ce colloque aura pour enjeu d’aider à imaginer. Le colloque s’ouvre donc à ces approches ;

– La position comparatiste a permis d’identifier certaines conditions nécessaires à l’évolution des formes de l’étude : des phénomènes d’obsolescence sociale et de renouvellement variables selon les contenus et qui pèsent sur les acteurs comme sur les systèmes éducatifs formels ou informels. L’étude comparée de ces phénomènes sociaux est, elle aussi, un des enjeux du colloque.

Consulter le programme : http://arcd2013.sciencesconf.org/program/details

 

Débat : Les histoires de vie, un arc qui relie la France et le Japon

Rencontre-débat organisée par le Sujet dans la cité et  l’ASIHVIF (Association Internationale des Histoires de vie en Formation et de Recherche biographique en Education)

Le lundi 5 novembre 2012 à 18h30 au Cnam Paris

 

Les histoires de vie : un arc qui relie la France et le Japon

avec :

Makoto Suemoto

Professeur en sciences de l’éducation

Université de Kobe, Japon

 

en conversation avec

Martine Lani-Bayle

Professeur en sciences de l’éducation

Université de Nantes

 

Modération : Christine Delory-Momberger

Inscription gratuite mais obligatoire auprès de Jérôme Mbiatong : mbjerome@yahoo.co.uk

 

Appel à article : Chemins de traverse

Appel à contribution de la revue Chemins de formation au fil du temps, pour un numéro à paraître en octobre 2013

Pour improbables qu’ils soient, des parcours professionnels, familiaux, scolaires semblent défier les logiques de reproduction : alors que leurs pères étaient ouvriers, comment des descendants d’immigrés parviennent-ils à connaître une ascension sociale en l’espace d’une génération ? Alors que l’hétérogamie consacre plus souvent la supériorité professionnelle masculine que féminine, quels sont ces couples à hypogamie féminine ? Alors que leurs parents sont diplômés de l’enseignement supérieur, comment expliquer que des individus prédestinés à « la réussite » académique n’héritent pas ?
Etudier les parcours atypiques, définis comme ceux qui dérogent aux trajectoires modales et se glissent dans les interstices statistiques, interroge le statut accordé à « l’improbable » dans les sciences humaines et sociales. Convient-il de le rejeter, de l’abandonner à l’indétermination, d’y voir une exception confirmant la règle ou au contraire de l’intégrer à l’analyse ? Dans ce dernier cas, pouvons-nous repérer des exigences épistémologiques, éthiques, méthodologiques pour éviter par exemple de caricaturer l’exception ou encore de se laisser contaminer par « l’extra-ordinaire », en recherchant un mode d’explication qui soit, d’une certaine manière, à la hauteur de l’exploit culturel ou social observé ? (…)

Date limite de réception des propositions : 15 novembre 2012

Appel à communication : De la psychanalyse en sciences de l’éducation : ruptures et continuités dans la transmission

4e colloque international d’actualité de la clinique d’orientation psychanalytique en sciences de l’éducation

Le quatrième colloque, qui se déroulera à l’université Paris 8 St-Denis, s’inscrit dans une période de transition entre générations. Le moment semble opportun pour interroger l’histoire, la mémoire, la transmission qui opèrent afin d’envisager l’avenir. Quels sont les modalités et les processus d’affiliation à l’approche clinique d’orientation psychanalytique en sciences de l’éducation, quels sont les fondements de la légitimité de celles et ceux qui s’y inscrivent et s’autorisent à la transmettre ? Quelle formation suppose l’exercice de cette clinique ?

Profitant du fait qu’en sciences de l’éducation à Paris 8, clinique et histoire travaillent ensemble, nous mettrons en lien, lors du colloque, le récit des filiations et la question des faits construits par les historiens. Cette rencontre sera également l’occasion de réfléchir à la manière dont nous nous emparons du concept de transgénérationnel dans nos recherches et à la place que nous faisons dans nos travaux cliniques avec les groupes et les sujets, aux questions du récit, des origines, de l’historicité. Comment, en effet, histoire et transgénérationnel sont-ils à l’œuvre, tant dans l’institution universitaire que dans les institutions éducatives, de soin, du social ? Comment les postures, les positionnements disciplinaires et professionnels en sont-ils affectés ?

À l’occasion d’un travail historique et épistémologique, des « fantômes » ne manquent pas de se glisser entre récit et réalité, entre réalité et vérité subjective ; toute curiosité sur les origines comporte une part de mythe et contribue à la construction du roman familial. Qu’est-ce qui est en jeu dans la transmission de cette histoire ? Quel devenir pour l’approche clinique d’orientation psychanalytique en sciences de l’éducation ? (…)

Lire la suite : http://www.cliopsy.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=158&Itemid=49

Date limite des proposition : 20 octobre 2012

Conférence : La transmission du savoir et des compétences dans les organisations

Petit-déjeuner organisé par le Pôle de formation transfrontalier (partenariat Cnam / HTW Sarrebrück) et le Cnam Lorraine

Le mardi 16 octobre 2012 de 8h30 à 10h au Pôle de formation de Forbach

  • La gestion des connaissances dans une grande entreprise. Étude de cas, avec Dagmar Renaud, coordinatrice scientifique d’IGFT, institut de recherche et technologie pour la santé rattaché à la HTW.
  • La transmission des compétences en pratique dans les entreprises lorraines. Avec Christian Bataille, responsable compétences et parcours professionnels au Cnam Lorraine.

En savoir plus : PFT_Dej_102012

 

 

A voir : La Biennale de l’éducation, de la formation et des pratiques professionnelles en vidéos

Les vidéos des séances d’ouverture et de clôture de la Biennale de l’éducation, de la formation et des pratiques professionnelles 2012 sont désormais en ligne.

Pour en savoir plus : http://labiennale.cnam.fr/

LES CONFERENCES PLENIERES

Jean-Marie Barbier, Président de la Biennale : 
La Biennale comme acte de transmission
Anne Houtman, Chef de la représentation de l’Union européenne en France :
Projet européen et transmission de la diversité
Paulin J. Hountondji, Professeur aux Universités nationales du Bénin et ancien ministre de l’Education :
L’universel, le particulier et la question de la transmission
Alain Berthoz, Professeur au Collège de France : 
L’empathie dans l’interaction avec autrui.
Emmanuelle Laborit, Comédienne, Ambassadrice de la langue des signes en France (LSF) : 
La culture de la langue des signes, une autre culture de la transmission
 
LES CONFERENCES DE CLOTURE
Antoine Prost, Professeur à l’université Paris 1 :
Les formes sociales de la transmission
George Pau-Langevin, Ministre Déléguée à la Réussite éducative
Philippe Meirieu, Président du comité d’orientation de la Biennale
Jean-Marie Barbier, Président de la Biennale
Michèle Sellier, Vice-présidente de la Biennale

 

 

Figures de l’utopie, hier et aujourd’hui

Colloque organisé par la SFR Confluences et le Cnam Pays de la Loire

Le jeudi 27 et le vendredi 28 septembre 2012 à l’Université d’Angers

Dans le langage courant actuel, « utopique » veut dire impossible, une utopie étant une construction de l’Imaginaire. Continuer la lecture de Figures de l’utopie, hier et aujourd’hui