Construction des savoirs en mondialisation : changement de paradigmes cognitifs

Colloque international organisé par le Collège international de Philosophie, le centre de recherche « Genre, travail, mobilités », le réseau scientifique Terra, la revue Transeuropéennes, les 7 et 8 novembre 2011 à Paris :

Une mutation a lieu dans la transmission des savoirs, de leurs fonctionnalités et contenus. Elle est due autant aux nouvelles conditions sociopolitiques que technologiques. Dans les premières, tout ce qui fait évoluer non seulement les contenus des savoirs, mais leur transmission : migrations, transnationalités, nouvelles formes et rapports au travail, femmes, épuisement du salariat, travail cognitif avec l’accès aux réseaux et à l’interconnectivité personnelle ; dématérialisation partielle de la production, sa gestion désormais biopolitique ; marchandisation de l’université, interrogation par le biais de la « post colonie », du « post socialisme », de la fin de la guerre froide et des nouvelles formes de subjectivation. Ces nouvelles conditions des savoirs, faisant que les supports et fonctions de la mémoire, le rapport aux bases de données, à la lecture-écriture et à la mémorisation ont changé, mettent à mal la pédagogie. (…).

Lire la suite : http://www.reseau-terra.eu/article1197.html.

 

OECD-Cedefop green skills forum – Call for papers

Appel à contribution de l’OCDE et du Cedefop :

Following our pre-annoucement of July 2011, we are pleased to inform you that Cedefop, the European Centre for the Development of Vocational Training and the OECD Local Economic and Employment Development Programme (LEED) are organising a joint Green Skills Forum to be held at OECD Headquarters in Paris on 27th February 2012.The forum aims to draw on lessons from work conducted by the OECD, Cedefop, and other organisations on the implications of the green economy for skills development and training policies. These insights will contribute to the OECD’s Green Growth Strategy studies such as the LEED project on Measuring the Potential of Green Growth and to Cedefop’s Green Skills activities, which contribute to the European Commission’s initiative on New Skills for New Jobs.We invite contributors to submit proposals of a maximum 500 words to the conference organisers by 1 December 2011. For more information, please refer to the enclosed call for papers.People who would like to attend the forum without presenting a paper are highly welcome too. The website containing more information as well as registration will be available soon.

For more information: GreenSkills-Forum2012@cedefop.europa.eu

http://www.cedefop.europa.eu/EN/Files/OECD_Cedefop_call_for_papers_3.pdf

L’éducation populaire au tournant du 21e siècle

Colloque organisé par le Centre interdisciplinaire culture, éducation, formation, travail (EA 4384), l’UFR Sciences de l’éducation et sciences sociales – Sciences et techniques des activités physiques et sportives (SESS-STAPS) et l’Institut universitaire de technologie (IUT) de Sénart Fontainebleau, Département Carrières sociales. à Créteil les 16, 17 et 18 novembre 2011 :

Il y a dix ans, un ouvrage collectif avait dressé un bilan des transformations de l’éducation populaire au tournant des années 1970 et souligné les mutations opérées à la faveur de sa reconnaissance par l’État. L’introduction y affirmait que les associations s’étaient trouvées « instrumentalisées » et que l’éducation populaire s’était « dépolitisée » car son projet originel et global avait « disparu » au profit d’actions segmentées (animation, action culturelle et éducation permanente). Le présent colloque voudrait rouvrir ces interrogations au regard des évolutions sociétales qui ont suivi ce premier tournant. La scolarisation croissante, le chômage de masse et spécialement celui des jeunes, la « nouvelle » pauvreté et les travailleurs pauvres ont-ils constitué un nouveau terreau propre à la réaffirmation du projet initial ? Les « métamorphoses de la question sociale » n’ont-elles pas affecté le monde de l’éducation populaire ? À partir des années 1980 et 1990, de nouvelles associations sont venues s’adjoindre aux grandes associations « historiques » et de grandes associations d’autres secteurs (en particulier humanitaire) ont réclamé leur affiliation. Ce renouveau, redoublé par le succès de nombreuses universités populaires, ne renverse-t-il pas la tendance à la « dépolitisation » ? Quels sont les principaux objectifs énoncés aujourd’hui par les acteurs de l’éducation populaire ? S’agit-il de favoriser une promotion individuelle (l’épanouissement) ou collective (l’émancipation, la formation des citoyens) ? La confiance en la pédagogie est-elle toujours perçue comme le moyen privilégié pour conduire l’individu, le citoyen ou le prolétaire sur la voie de sa propre émancipation ? Alors que l’action de l’État s’est passablement transformée avec, notamment, les deux décentralisations, le passage du subventionnement au conventionnement et, plus récemment, les nouvelles règles de gestion de l’argent public, quels ont été les effets de ces transformations sur l’éducation populaire ? sur ses objectifs ? ses agents ? ses publics ? Pour traiter ces questions, ce colloque, réunissant des conférences et des tables rondes de spécialistes, des présentations de résultats de recherches récentes et des récits d’expériences, s’intéressera tour à tour aux thématiques de l’engagement, du travail bénévole, des politiques d’éducation populaire, des pratiques, des publics et enfin, des relations professionnelles dans l’éducation populaire.

Télécharger le programme : Colloque_Educ_pop_Créteil_Programme

 

1971-2011 : regards croisés sur 40 ans de formation continue

Matinée études & débats proposée par le Crefop, le 17 novembre 2011 au Palais d’Iéna :

Le 16 juillet 1971 était promulguée la loi portant organisation de la formation professionnelle continue dans le cadre de l’éducation permanente. 40 années se sont écoulées et, le Crefop de l’Université Paris Ouest en partenariat avec Centre Inffo, vous propose de croiser les regards sur l’originalité des mécanismes mis en oeuvre, les évolutions constatées et les résultats obtenus. Dans le cadre prestigieux de l’hémicycle du Conseil économique, social et environnemental, des universitaires, des décideurs et des professionnels de la formation seront présents pour nous faire profiter de leurs expériences, de leurs analyses et de leurs témoignages, pour dresser un bilan et les perspectives ouvertes par ces “40 ans de formation professionnelle”.

Télécharger le programme : Etudes et debats Formation continue 17 nov 11 crefop

La RSE : quels impacts sur la formation ?

Journée de réflexions proposée par l’AFREF- Réflexion et Echange sur la Formation le 10 novembre 2011 à Levallois Perret :

Depuis la fin des années 90, des standards internationaux en matière de RSE (Global Reporting Initiative, Pacte mondial), des normes (ISO 26000), des référentiels et différentes incitations de la part de certains états (en France, loi NRE-2001 et loi Grenelle2 -2010), ont conduit de nombreuses entreprises à modifier leurs rapports à leurs conditions de travail et à leurs salariés.

Quel effet, ce positionnement « responsable » a-t-il eu sur la gestion des ressources humai-nes dans les entreprises françaises et, en particulier sur la gestion de la formation en termes de modalités et de contenus ? Ainsi, au-delà d’une démarche liée aux produits ou d’une approche marketing, quels sont les impacts des pratiques RSE sur la formation dans les entreprises ? Peut-on parler aujourd’hui de développement durable des compétences ?

Lire la suite : http://portail.afref.org/index.php?option=com_content&task=view&id=121&Itemid=77

40 ans après la loi Delors : regards croisés sur la formation professionnelle en Ile-de-France

Conférence organisée par le Carif Idf et le Conseil régional d’Île de France en partenariat avec le Crefop, le 24 novembre 2011 à Nanterre :

PROGRAMME

Accueil
Bernadette Madeuf, Présidente de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense

9h00-9h30 : Introduction de la matinée
Pierre Ferracci, Président du groupe Alpha.
Emmanuel Maurel, Vice-président en charge de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’alternance au Conseil régional d’Ile-de-France et Sébastien Pietrasanta, conseiller régional Ile-de-France et président du GIP CARIF Ile-de-France.

9h30-10h00 : De l’idée de promotion sociale à la sécurisation des parcours professionnels
Hugues Lenoir, Enseignant-chercheur en Sciences de l’Education, à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense.

10h00-10h30 : Table ronde
Réactions de l’Etat, de la Région et des partenaires sociaux (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, MEDEF, CGPME, UPA).

10h30-10h45 : Echanges avec la salle

10h45-11h15 : Evolution du paritarisme et des relations tripartites au niveau régional
Olivier Mériaux, Chargé de recherche à la Fondation Nationale des Sciences Politiques (UMR Pacte, Grenoble).

11h15-11h45 : Table ronde
Réactions de l’Etat, de la Région et des partenaires sociaux (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, MEDEF, CGPME, UPA).

11h45-12h00 : Echanges avec la salle

12h00 : Conclusion
Nadine Morano, Ministre chargée de l’Apprentissage et de la formation professionnelle auprès du Ministre du travail (sous réserve) ou son représentant.

Cette manifestation gratuite aura lieu le :

Jeudi 24 novembre 2011, de 9h00 à 12h30
A l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense
200 avenue de la République
92000 Nanterre
Accès : RER A Nanterre Université

http://www.carif-idf.org/jcms/db_48175/40-ans-apres-la-loi-delors-regards-croises-sur-la-formation-professionnelle-en-ile-de-france?cid=c_5015

Apprendre et se former après 50 ans : quels enjeux et quelles pertinences ?

Colloque international organisé par le Laboratoire Interuniversitaire de Sciences de l’Éducation et de la communication du CUFEF les 24 et 25 novembre 2011 à Mulhouse :

Dans les pays développés, l’allongement de la vie est spectaculaire. Les trois mois gagnés par année ont augmenté l’espérance de vie des hommes d’à peine 65 ans en 1945 à presque 80 ans en 2010. Cette évolution a promu la dernière phase de la vie – auparavant négligée du fait de sa courte durée pour une grande majorité de la population – au rang de phénomène intéressant plusieurs disciplines universitaires. La médecine à travers la gériatrie a été sans doute l’une des premières concernées. Sa grande influence dans le domaine de la gérontologie en témoigne. Sous son impulsion, des progrès notables ont été initiés dans le domaine de la formation des personnes âgées. Les ateliers équilibre ou les séances d’activation cérébrale en sont des exemples.

Les Sciences de l’Éducation se sont également intéressées au public âgé aux États-Unis depuis les années 1950 avec les travaux de Wilma Donahue, et depuis les années 1970 en Angleterre avec les travaux de D.A. Peterson et de F. Glendenning. L’intérêt pour la thématique a cependant été plus tardif en France où l’on ne trouve une production scientifique et des publications qu’à la fin des années 1970, notamment avec les contributions de Philippe Carré. La fondation de la première Université du Troisième Âge à Toulouse en 1973, point de départ d’un mouvement qui devait devenir mondial, n’a finalement que peu stimulé la production scientifique française en Sciences de l’Éducation. Dans l’espace culturel anglo-saxon, par contre, cette création a contribué à la construction d’un champ d’investigation solide – largement soutenu par la publication des 37 volumes de la revue Educational Gerontology fondée en 1976. Par ailleurs, l’intérêt de plus en plus marqué pour cette thématique a offert un espace justifiant la parution en 2010 d’une seconde revue intitulée International Journal of Education and Ageing.

S’inscrire et consulter le programme : http://www.formationetvieillissement.uha.fr/

,,

De nouvelles organisations du travail conciliant égalité femme/homme et performance des entreprises

Séminaire proposé par le Conseil d’Analyse Stratégique, le 4 novembre 2011 à Paris :

Les partenaires sociaux se sont saisis de la problématique de l’égalité femme/homme au travail. Ce dialogue social entérine le rôle clé des outils d’articulation entre vie personnelle et vie professionnelle dans l’entreprise. Encore faudrait-il s’entendre sur les termes : offrir un temps partiel aux femmes pour qu’elles prennent soin de leurs jeunes enfants, est-ce favoriser cette articulation ou les assigner à un rôle ? Il y a aujourd’hui consensus sur le fait qu’il convient au contraire d’élargir aux hommes les pratiques de conciliation, et d’en développer de nouvelles formes susceptibles de modifier globalement l’organisation du travail pour les femmes et les hommes. L’évolution des structures familiales (essor des couples bi-actifs et des familles monoparentales, implication des pères) favorisent-elles ces mutations ? Et quid de l’organisation du travail ? Avec le développement des horaires atypiques, la recherche de flexibilité pour l’entreprise a souvent été préjudiciable à l’articulation travail/famille des salariés. A contrario, le travail flexible pourrait-il ouvrir de nouvelles opportunités d’articulation entre vie professionnelle et vie privée ?

Lire la suite : http://www.strategie.gouv.fr/content/seminaire-de-nouvelles-organisations-du-travail-conciliant-egalite-femmehomme-et-performance

Le travail enseignant au XXIe siècle Perspectives croisées : didactiques et didactique professionnelle

Mise en ligne des vidéos du colloque international « Le travail enseignant au XXIe siècle. Perspectives croisées : didactiques et didactique professionnelle », organisé à Lyon les 16, 17 et 18 mars 2011 par l’INRP et l’ENS : 

http://www.inrp.fr/manifestations/2010-2011/metier-enseignant