Space, social justice and the right to the city

Conférence de David Harvey, 21 novembre 2011, Université Paris Ouest Nanterre

La conférence se tiendra en anglais et sera ponctuée de temps de traduction.

Conférence organisée avec l’aide de l’Ecole doctorale 395 « Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent », l’UMR LAVUE 7218 et l’EA 375 GECKO.

 A noter : A la prochaine séance du séminaire  “Les conceptions contemporaines de la domination”, mardi 8 novembre 2011, Thierry Labica présentera une communication consacrée à David Harvey intitulée : «David Harvey : sur la ‘restauration du pouvoir de classe’, entre domination et exploitation.”

Date: Lundi 21 novembre 2011, 14h à 17h

Sourcehttp://sophiapol.hypotheses.org/5840

Le corps au service des psychismes et des identités

Séance du séminaire “Corps et sciences sociales“, MSH Paris Nord et PRI, le vendredi 4 novembre 2011 de 10h à 13h :

 Ce séminaire vise à rendre raison de la floraison saisissante depuis le milieu des années 90 en histoire, sociologie, anthropologie, science politique, d’ouvrages consacrés aux questions du corps, de la santé, de l’administration du vivant. Elle incite à inventorier, par delà singularités apparentes et spécificités disciplinaires, les pensés et impensés communs à cette humeur du temps si soucieuse du destin du corps et du biologique. Ce séminaire se tient sous l’égide conjointe de la MSH-Paris Nord et du PRI « Médecine, santé et sciences sociales » de la Fondation MSH-Paris et est intégré dans deux masters de l’EHESS.

Débat animé par Laurence Brunet Stéphanie Hennette-Vauchez

Invité(s) : Irène Théry Dominique Memmi Lieu(x) MSH Paris, 105 bd Raspail, 75006, salle 4

http://www.mshparisnord.fr/fr/actualites/manifestations-scientifiques/item/978-l-corps-r-et-sciences-sociales.html

Les partenariats de recherche : dossier thématique de la revue SociologieS

Dossier préparé par Anne Gillet et Diane-Gabrielle Tremblay. 

Sommaire : 

Travail et organisations dans les secteurs public et privé : différences et convergences

Appel à articles pour le dossier thématique du deuxième numéro de la Nouvelle revue du travail :

Les transformations du capitalisme français au cours des trois dernières décennies se sont traduites, entre autres, par des privatisations qui ont fait basculer dans le secteur privé des activités entières (assurance, banque, énergie, transport, télécommunication, etc.) : appartenant dorénavant à des groupes privés, les entreprises de ces secteurs sont soumises à leurs objectifs tout en étant de plus en plus exposées à la concurrence nationale et internationale. Par ailleurs, contraintes à faire preuve de compétitivité, les administrations et les dernières entreprises publiques ont vu progressivement se transformer leurs objectifs et évoluer leurs modes de gestion et d’organisation du travail. Sous prétexte d’accroître l’efficacité économique de ces institutions, leurs agents et salariés sont désormais confrontés à des logiques empruntant largement au secteur privé. Partant de là, on peut se demander si les caractéristiques et missions originelles du service public (solidarité, gratuité, accès au plus grand nombre, qualité du service, proximité, etc.) ne sont pas remises en question par l’importation inédite de pratiques commerciales, gestionnaires et managériales (y compris sous couvert de démarches telles que la promotion des droits des usagers).

Deadline : 15 novembre 2011

Lire la suite : http://nrt.hypotheses.org/113#more-113


Protection sociale et nouveau management public. Penser le changement « par le bas »

Appel à communication pour le Congrès annuel de la Société Québécoise de Science Politique, Université d’Ottawa – 23 au 25 mai 2012 :

Depuis les années 1980, les politiques de protection sociale se caractérisent par l’introduction de technologies, de principes et de « modes de faire » inspirés du nouveau management public. À rebours des travaux privilégiant une approche « par le haut » de ces changements, notre atelier invite à porter un regard « par le bas » sur cet esprit gestionnaire et sur ses effets, suivant deux axes de réflexion. Il s’agira d’une part d’étudier l’attitude des « street-level bureaucrats », leurs pratiques et leurs schèmes d’action et de pensée, face aux injonctions managériales. D’autre part, il conviendra de nous interroger sur les effets des politiques managériales sur les gouvernés, tant dans leur rapport à l’administration sanitaire et sociale que dans l’accès aux droits et services.

Deadline : 29 novembre 2011

Lire la suite : http://calenda.revues.org/nouvelle21385.html

 

 

Travail des femmes et santé : un dialogue France-Québec

Parution en ligne du n° 2, vol. 6, de la revue du Remest, revue multidisciplinaire sur l’emploi, le syndicalisme et le travail :

L’entrée dans le XXIe siècle soulève plusieurs questions sur ce que devient le travail, la place qu’il occupe dans la vie quotidienne et celle qu’on veut lui donner, tout comme sur les façons de stopper certains de ses effets négatifs notamment au niveau de l’envahissement du hors travail, de la santé mentale, des maladies cardiovasculaires, des lésions musculosquelettiques, attribués entre autres au stress, à l’intensification, à la précarisation du travail et au déclin de l’institution dans un marché qui se tertiarise.

Lire la suite : http://www.remest.ca/