Relation de service et intersectionnalité

Colloque organisé par les réseaux thématiques 24 et 25 de l’AFS, le CRESPPA-CSU-GTM, le CPN, le DYSOLA et l’AISLF | Paris, 16 et 17 mars 2017

Date limite d’envoi des résumés : 7 octobre 2016

Dans les années 85-90, la modernisation des services publics a suscité de nombreux travaux sur la relation de service dans le tertiaire marchand et non marchand. Le point commun de ces travaux, qui relèvent de perspectives théoriques plurielles (Weller, 1998), est l’analyse des relations entre salarié.e.s et destinataires (usagers ou clients). Le modèle proposé par E. Goffman met en évidence le fait que la relation de service ne se réduit pas à ses aspects technique et contractuel mais qu’elle relève également du registre de la sociabilité (Goffman, 1968). A. Hochschild y adjoint des échanges affectifs (Hochschild, 1983). Ces dimensions sociales sont décisives car elles créent un mode de relation spécifique entre les activités de production et les consommateurs/usagers distinct de celui de l’industrie. (…)

Lire la suite : http://nrt.hypotheses.org/1226