La Fracture gestionnaire. Savoirs et techniques d’organisation en Italie (1948-1960)

Happy Hour organisé par le laboratoire LISE autour des travaux de Ferruccio Ricciardi

Le jeudi 2 mars 2017 au Cnam Paris

« Le tournant de la Seconde Guerre mondiale sanctionne-t-il la suprématie des États-Unis en matière d’organisation d’entreprise? »

La « fracture gestionnaire » désigne l’écart qui sépare, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’Europe des États-Unis en termes à la fois de connaissance et d’interprétation sur ce que doit être l’organisation d’entreprise. La circulation d’experts et de techniques, impulsée par les aides du plan Marshall, vise à combler cet écart. En se focalisant sur le cas italien, ce livre étudie la façon dont le référentiel américain a agi sur la codification et la légitimation d’un nouveau savoir : le management. Ce processus résulte moins d’une évolution progressive vers plus d’efficacité et plus de rationalité (tel que le récit mainstream nous apprend) que d’une mise en série d’ajustements conjoncturels et localisés.

À la suite de la présentation, des échanges auront lieu avec la salle. Et les discussions se termineront autour d’un Happy Hour.

En savoir plus : http://lise-cnrs.cnam.fr/la-fracture-gestionnaire-savoirs-et-techniques-d-organisation-en-italie-1948-1960-par-ferruccio-ricciardi–891238.kjsp