DISCOURS SUR L’ÉCRITURE COMME RÉVÉLATEUR DE TRANSFORMATIONS IDENTITAIRES

Soutenance de thèse d’Edwige BOMBARON-SABBAGH (CRF Cnam)

Le mardi 21 décembre 2017 au Cnam

Cette recherche porte sur les effets de transformation identitaire de techniciens faisant fonction d’ingénieurs et candidats au diplôme. Cette étude vise à comprendre en quoi le discours tenu, au cours du processus d’écriture, par les rédacteurs du mémoire d’ingénieur, permet de saisir les moments révélateurs de leur transition identitaire professionnelle. 

L’hypothèse porte sur ces moments révélateurs qui procèdent d’une fertilisation réciproque entre discours tenu sur l’écriture et sur l’écrit lui-même.

Le cadre théorique principal mobilisé est celui de la professionnalisation (Wittorski, 2008) et de l’identité énonciative (Guibert, 2007). Les observations sont réalisées par le biais d’entretiens compréhensifs (Haas & Masson, 2006 ; Matthey, 2005). La méthodologie s’appuie sur une approche qualitative (Bardin, 2007) croisée avec une analyse de l’énonciation (Charaudeau, 2010 ; Kerbrat-Orecchioni, 2006), complétée par une méthode quantitative (logiciel Iramuteq). Les résultats obtenus permettent d’identifier des moments de tension portant sur des modalités de résolution et des objets singuliers. 

Le jury sera composé de :

  • Françoise BRÉANT,  Paris Nanterre,
  • Françoise CROS, INRP IFÉ,
  • André GRELON, EHESS,
  • Muriel GROSBOIS, CNAM,
  • Denis LEMAÎTRE, ENSTA Bretagne.

http://crf.cnam.fr/medias/fichier/edwige-bombaron-oct-2015_1444050677151-pdf?ID_FICHE=298397&INLINE=FALSE



Citer ce billet
Rédaction (2017, 30 novembre). DISCOURS SUR L’ÉCRITURE COMME RÉVÉLATEUR DE TRANSFORMATIONS IDENTITAIRES. Travail et formation. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uwxy