La relation soignant-malade face au risque de la confiance

HABEREY-KNUESSI Véronique, OBERTELLI Patrick. Sociologies pratiques, n° 35, 2017, pp. 107-117

La question de la confiance est au coeur du fonctionnement de nos sociétés hypermodernes. Une recherche-action collaborative conduite avec six services hospitaliers, relative à l’impact de l’Éducation thérapeutique du patient (ETP) sur les relations soignant-soigné, a permis d’explorer le sens et l’utilité de la confiance dans le processus de soins, à la fois pour les soignants et pour le malade. Selon cette étude, il apparaît que la gestion des risques pour la santé du malade ne saurait se réduire à la seule expertise technique, mais inclut des sphères plus subjectives. En prenant en compte la situation du malade hors hôpital, médecins et soignants côtoient des environnements non maitrisés où les interactions entre malade, environnement humain et soignants deviennent essentielles, et où des relations de confiance sont à construire dans une visée d’efficacité thérapeutique.

Lire la suite : http://dx.doi.org/10.3917/sopr.035.0121

Patrick OBERTELLI est membre du CRF, Cnam

 



Citer ce billet
Rédaction (2017, 30 novembre). La relation soignant-malade face au risque de la confiance. Travail et formation. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uwy1