Work organisation and workforce vulnerability to non-employment : evidence from OECD’s survey on adult skills

GREENAN Nathalie, KALUGINA Ekaterina, NIANG Moustapha. Noisy-le-Grand : CEET, Document de travail n° 197, déc. 2017, 45 p.

Ce document de travail examine la relation entre les formes d’organisation du travail et la vulnérabilité de la main-d’œuvre au non-emploi. La vulnérabilité au non-emploi est définie comme la probabilité d’effectuer une transition de l’emploi vers le non-emploi au cours d’une période d’un an. Il s’appuie sur les données des deux premières vagues de l’évaluation des compétences des adultes, pilotée par l’OCDE auprès de trente-trois de ses pays membres ou partenaires. En utilisant une classification ascendante hiérarchique, cinq formes d’organisation du travail sont identifiées en fonction des tâches effectuées par les salariés sur leur lieu de travail : apprentissage autonome, apprentissage contraint, indépendante, simple et taylorienne.

Télécharger le document : http://www.cee-recherche.fr/publications/document-de-travail/work-organisation-and-workforce-vulnerability-non-employment-evidence-oecds-survey-adult-skills



Citer ce billet
Rédaction (2018, 12 janvier). Work organisation and workforce vulnerability to non-employment : evidence from OECD’s survey on adult skills. Travail et formation. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uwym