Apprendre des interactions de soin

THIEVENAZ Joris, BROUSSAL Dominique (coord.). Les Dossiers des sciences de l’éducation, n° 39, août 2018, 205 p.

Avec une contribution de Vanessa REMERY (RIFT, Université de Genève & CRF Cnam), avec Isabelle Durand, sur les interactions tutorales et opportunités d’apprentissages en situation de soin : le cas de la formation professionnelle des techniciens en radiologie médicale

Ce numéro thématique propose d’étudier les échanges en milieux de soin comme des situations sources d’apprentissage et d’expérience pour ceux qui les vivent et les co-produisent : les patients et les soignants. Il aborde les formes d’activités et d’apprentissages qui se réalisent sur le terrain du soin, notamment à l’occasion de situations mettant en présence au moins deux sujets cherchant à se comprendre, et à agir pour, sur ou avec l’autre. L’étude des interactions permet de questionner les dynamiques expérientielles et formatives qui s’opèrent chez les acteurs. Quatre types d’axes de recherche sont abordés :

  • La compréhension de la nature des apprentissages qui surviennent durant les interactions de soins (l’apprentissage ouvrant ici sur une diversité d’entrées : négociation des places, rapport de domination, émancipation, coproduction et légitimation des savoirs, etc.) ;
  • L’étude des conditions et des configurations situationnelles qui rendent possibles ou au contraire inhibent ces processus ;
  • La présentation des dispositifs méthodologiques permettant d’observer le travail langagier en situation réelle ainsi que les outils de traitement des données qui peuvent être opérationnalisés dans une démarche orientée formation ;
  • L’analyse des enjeux pédagogiques et didactiques qui se dégagent de l’étude de ces apprentissages, ainsi que la façon dont ils peuvent orienter l’élaboration des dispositifs d’accompagnement, de formation, de recherche-intervention.

 



Citer ce billet
Rédaction (2018, 17 septembre). Apprendre des interactions de soin. Travail et formation. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ux1g