Les jeunesses des dispositifs. L’institutionnalisation des parcours de vie et ses effets

Appel à articles d’Agora débats/jeunesses

Numéro thématique coordonné par Julie Couronné (Injep, associée au Lise & au CEET) et François Sarfati (Centre Pierre-Naville & CEET)

Date limite d’envoi des propositions : 1er mars 2021

Publié en 1897, L’Homme invisible est une fiction qui rend compte des difficultés à vivre à l’écart de la société. Sans nécessairement faire de lien avec ce roman fondateur, les pouvoirs publics mobilisent l’expression pour repérer des jeunes étiquetés comme «vulnérables» et dorénavant «invisibles» (Bernot-Caboche, 2018).

Objet d’un ciblage intensif, ces jeunes «invisibles» ne seraient plus ou pas au contact des institutions comme Pôle emploi, les missions locales, les établissements scolaires ou encore les services municipaux de jeunesse. D’un usage confidentiel, cette expression s’impose à présent dans les discours ordinaires des professionnel·les de jeunesse. Pourtant à en croire tant ces dernier·es que différents travaux récents (Chéronnet, 2015 ; Ravon et Laval, 2015 ; Couronné et Sarfati, 2018), une large partie des jeunes vulnérables seraient sujets moins à l’invisibilité de la part des institutions qu’à une forme d’ultra-visibilité. […]

Lire la suite : AAC_Agora_jeunes_institutions

 



Citer ce billet
Rédaction (2021, 9 février). Les jeunesses des dispositifs. L’institutionnalisation des parcours de vie et ses effets. Travail et formation. Consulté le 17 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ux5n