Les cinq sens au travail

Appel à articles de Sociologie du travail

Date limite d’envoi des propositions : 15 octobre 2021

Numéro spécial coordonné par Léa Lima, Thierry Pillon et Laure de Verdalle

Cet appel à contributions vise à susciter des propositions qui traitent des expériences sensorielles au travail. Depuis les analyses d’une certaine sociologie de l’atelier, particulièrement attentive aux bruits et aux odeurs, on sait que le travail s’éprouve non seulement par le geste mais aussi par les sens, et que les sens éduquent le geste. Dans cette sociologie et ces univers de travail, les sons sont des bruits, les odeurs agressives, comme autant de nuisances ou de pollutions qui atteignent l’ouvrier physiquement et mentalement. Robert Linhart en rend compte de manière très précise dès les premières pages de L’Établi (Linhart, 1978). La même écriture du corps éprouvé par un environnement hostile, parce que sombre et suffocant, marque une grande partie des textes classiques à caractère ethnographique sur la mine et les mineurs (Barbe, 2005). C’est donc d’abord sous l’angle de la pénibilité du travail que les sensations corporelles ont été prises en compte. […]

Lire la suite de l’appel : appel-5-sens