Émotions, épreuves, morale : une nouvelle cartographie pour l’analyse des relations professionnelles ?

Colloque organisé par le CR25 Sociologie des relations professionnelles et du syndicalisme de l’AISLF

Du lundi 23 au mercredi 25 mai 2022 à l’université de Mons

Avec la participation de Frédéric REY et Emmanuelle CHABBERT (Lise, Cnam) : Reconnaissance des compétences syndicales, « dialogue social » et morale

La thématique générale du congrès de l’AISLF en 2020 était celle de la société morale. Selon l’argumentaire avancé, cette « configuration morale » toucherait la société dans son ensemble, et marquerait l’acteur social, devenu individu, dans tous les registres de sa vie sociale. Elle concernerait donc le travail, les rapports que l’acteur entretiendrait avec lui et ceux qui en font un enjeu au sein des relations professionnelles. Au point de se demander, comme nous l’avons fait dans l’appel propre au CR25 en 2020, si ces dernières sont également affaire de morale. La réponse à cette question n’est pas si évidente qu’il n’y paraît. D’un côté, comme nous l’écrivions lors du lancement de cet appel, on peut être surpris par cette prise de conscience récente. Sans remonter aux pères fondateurs pour qui les faits sociaux ont toujours eu « une structure normative et morale » (Pharo, 2006), les sociologues du travail ont le plus souvent considéré que la division sociale du travail comportait également une dimension morale – au sens où les principes de différenciation et d’évaluation qu’elle intègre s’appuient également sur des critères de légitimité et de respectabilité. […]

Consulter le programme détaillé : Programme du colloque AISLF CR25 UMONS