Travail, emploi et organisations à l’ère du numérique

Colloque organisé par les RT 25 « Travail, organisations, emploi », 30 « Sociologie de la gestion » et 48 « Articulation des temps sociaux » de l’AFS

Date limite d’envoi des propositions : 31 juillet 2024

Comité d’organisation : Marie Benedetto-Meyer (UVSQ & CNRS), Isabelle Chambost (Lirsa, Cnam), Olivier Cléach (Centre Pierre Naville, Université d’Évry Paris- Saclay), Marion Flécher (UQAM et CEET), Lucie Goussard (Centre Pierre Naville), Marianne Le Gagneur (CEET, Cnam), Marie-Virginie Léon (Université de Strasbourg, laboratoire Sage) et Valerya Viera Giraldo (Lise, Gis Creapt et CEET, Cnam).

Avec la « révolution numérique » (Cardon, 2019) amorcée dans les années 2000, la recherche en sociologie du travail s’efforce de rendre compte des effets induits par l’usage croissant des dispositifs numériques et des nouvelles technologies sur les structures de l’emploi, les organisations du travail, les conditions de travail, ainsi que sur son articulation avec la vie privée. Du côté de l’emploi, l’essor des plateformes numériques a fait émerger de nombreuses « zones grises de l’emploi » (Bernard & Abdelnour, 2018 ; Bureau et al., 2019 ; Azaïs et al., 2017) venant brouiller les frontières entre salariat et travail indépendant (Supiot, 2000 ; Dupuy & Larré, 1998). Le développement des outils numériques de gestion et de communication est également venu transformer les modalités de contrôle et d’encadrement des travailleur·ses ; et bouleverser – avec la progression du télétravail notamment (Schütz, 2021 ; Le Gagneur, 2023) – les frontières spatiales et temporelles du travail (Benedetto-Meyer & Boboc, 2021), amenant les travailleur·ses à repenser leurs modalités d’articulation des temps sociaux (Pizarro Erazo, Viera Giraldo & Landour, 2023). Ces éléments ont des répercussions sur le travail en lui-même, qui peut être amené à changer de nature, mais également sur les conditions de travail et la santé des travailleur·ses, qui peuvent se trouver améliorées (notamment par l’automatisation de certaines tâches dites « pénibles ») mais aussi détériorées par l’intensification du travail.

Ce colloque vise ainsi à faire le point sur les formes et les effets des transformations du travail, de l’emploi et des organisations à l’ère numérique. […]

Lire la suite : https://socioeco.hypotheses.org/8985

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Rédaction (17 juin 2024). Travail, emploi et organisations à l’ère du numérique. Travail et formation. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11u4a