Economie sociale et solidaire : Pour une justice sociale mondiale ?

Appel à auteur pour un hors-série de la revue le Sociographe :

Ce serait une gageure de dire que les principes de l’économie sociale et solidaire se développent au-delà des réseaux militants pour inspirer les systèmes capitalistes. Mais aujourd’hui, la suprématie de l’économique et du financier sur les échiquiers national, européen et mondial, interroge l’économie humaine qui pourrait émerger et la défloraison possible des valeurs associées. Si l’économie sociale compense, complète, conteste les politiques de l’État-providence et celles des systèmes socio-économiques, elle se confronte aujourd’hui à une autre forme de gouvernance. Le sentiment s’installe que l’économique régule le social en faisant appel au politique. « Nous assistons à un changement de paradigme au travers du passage de l’État-providence à la société-providence, au sein de laquelle l’État n’est plus qu’un investisseur social » (1). Comment penser une justice sociale à la fois régionale, nationale, européenne et mondiale ? Comment inscrire durablement des actions entrepreneuriales socialement responsables sur des territoires locaux ? Le territoire demeure-t-il une opportunité pour le champ de l’économie sociale ?

Lire la suite de l’appel : Sociographe_appel_Eco_HS5



Citer ce billet
Rédaction (2011, 17 octobre). Economie sociale et solidaire : Pour une justice sociale mondiale ? Travail et formation. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uud0

Une réflexion sur « Economie sociale et solidaire : Pour une justice sociale mondiale ? »

  1. Contacter pour appel à projet l’association PEKEA (pekea.org) créée par des universitaires ( économistes) de la faculté de RENNES et des collègues internationaux sur l’économie solidaire

Les commentaires sont fermés.