Catégories et représentations de classes des groupes sociaux au Nord et au Sud

Appel à communication pour la Quatrième journée d’étude de l’AJPB : Le travail politique des entrepreneurs d’identité :

Dans les pays du Nord, les sociétés structurées par des représentations de classe fortes connaissent au moins un effritement, sinon une reconfiguration en profondeur des catégories utilisées pour délimiter des groupes sociaux de classe au cours du xx esiècle. Tant la flexibilisation du marché du travail que la transformation des organisations politiques et sociales ou les évolutions des travaux statistiques,font que les représentations de classe structurent moins qu’auparavant le champ politique (Dubet, 1987; Castel, 1995; Muchielli, 1999; Dubar, 2000; Michelat, Simon,2004; Mauger, 2006; Pierru, Spire, 2008).

La catégorie de classe connaît également un reflux important dans le champ académique, face à un certain nombre de paradigmes qui ont postulé : la fin du mouvement ouvrier et du salariat comme sujet politique au profit des Nouveaux Mouvements Sociaux (Touraine et al.,1984) ; la fin de la prééminence de la catégorie de classe au profit d’autres déterminants identitaires (le genre, la génération, l’appartenance ethnique, territoriale, etc.) ; la nécessité de renouveler les analyses du monde social, selon des modalités différentes chez les courants postmodernes ou les partisans du linguistic turn, à l’opposé d’une analyse centrée sur les structures sociales. Ainsi, à partir des années 1990, nombreux sont ceux qui prônent l’abandon d’analyses en termes de classe.

Lire la suite : http://calenda.revues.org/nouvelle21136.html