Thèse en ligne : La gestion de l’information en contexte : Enquête sur les pratiques informationnelles des ingénieurs-chercheurs d’EDF-R&D

MUSNIK Noémie. La gestion de l’information en contexte : Enquête sur les pratiques informationnelles des ingénieurs-chercheurs d’EDF-R&D. Thèse de doctorat en Sciences de l’information, sous la dir. de Manuel Zacklad, CNAM, 2012.

La question du contexte occupe une place centrale dans l’observation et l’étude de tout phénomène. Associée à la recherche d’information, la notion de contexte est de plus en plus mobilisée dans les domaines des sciences de l’information, de l’ingénierie des connaissances, des sciences cognitives et de l’informatique. En effet, le sens d’une expression linguistique, la lecture d’un document la stratégie mise en œuvre dans l’activité de recherche d’information, le raisonnement adopté dans l’opération de classement d’un document, le choix d’avoir recours à tel dispositif, varient fortement d’un contexte à l’autre. Mais que faut-il entendre exactement par contexte ? Comment le définir ? Le contexte est-il assimilable à la notion de situation ? À la notion d’usage ? Voici quelques-unes des questions qui sont traitées dans ce travail, qui cherche à appréhender l’environnement informationnel d’un groupe professionnel donné : les ingénieurs-chercheurs d’une équipe d’EDF-R&D. Pour ce faire, nous cherchons à cartographier cet environnement, à le comprendre, en interrogeant notamment la construction du sens en contexte. Notre contribution cherche ainsi à éclairer l’environnement informationnel de ce groupe d’acteurs et propose quelques axes de réflexion pour accompagner la construction d’une démarche instrumentée de gestion de l’information en entreprise. Ce travail associe différents acteurs (chercheurs et ingénieurs) et participe à un projet de recherche appliquée (ANR MIIPA-Doc). Il accompagne ainsi la conception d’une solution logicielle qui explore l’approche de la classification et de la navigation par facettes, et s’inscrit dans la mouvance des outils collaboratifs, dont le principe consiste à impliquer l’acteur dans les opérations de classification et de « marquage » des documents qu’il produit, manipule et classe dans le cadre de ses activités professionnelles.

Accéder à la thèse en ligne : http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00795230