Gestes professionnels et expériences corporelles

Revue Recherches & Éducation | Octobre 2014

Face à la modification de la relation aux élèves et engagé dans une interaction corporelle (Andrieu B., 2010) de plus en plus vivante et située (Jorro, 1998 ; 2006), l’enseignant d’Éducation physique et sportive (EPS) ou l’entraîneur en sport peut-il se réfugier dans son statut pour faire corps avec les élèves
ou doit-il, au contraire, apprendre un langage corporel pour incarner et transmettre une éducation corporelle à l’intérieur même du contrat didactique ? Le modèle du « Multi-Agenda » développé depuis 2004 par le laboratoire LIRDEF (Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique de l’Enseignement et de la Formation) de l’IUFM de Montpellier sous l’impulsion de D. Bucheton (2009) distingue deux sous catégories gestuelles : les « gestes de métier » d’une part qui actualisent des macro préoccupations communes, et les « gestes d’ajustement » d’autre part, dépendant du couplage enseignant – situation, qui actualisent ces macro-préoccupations. De même, l’observation vidéo in situ (Ria &al., 2010) démontre bien combien le corps à corps dans la classe engage l’éducation physique de l’enseignant et de l’enseigné mais tout autant l’éducation corporelle dont la civilité peut être violentogène (Joing&co, 2010), dont la compréhension nécessite une auto-réflexivité (Gal-Petitfaux, 2008) et une modélisation (Burel, 2011) de la pratique relationnelle. (…)

Lire la suite : http://calenda.org/238817

Date limite de réception des propositions : 15 mai 2013



Citer ce billet
Rédaction (2013, 25 mars). Gestes professionnels et expériences corporelles. Travail et formation. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uv5j