Travail et organisations dans les secteurs public et privé : différences et convergences

Appel à articles pour le dossier thématique du deuxième numéro de la Nouvelle revue du travail :

Les transformations du capitalisme français au cours des trois dernières décennies se sont traduites, entre autres, par des privatisations qui ont fait basculer dans le secteur privé des activités entières (assurance, banque, énergie, transport, télécommunication, etc.) : appartenant dorénavant à des groupes privés, les entreprises de ces secteurs sont soumises à leurs objectifs tout en étant de plus en plus exposées à la concurrence nationale et internationale. Par ailleurs, contraintes à faire preuve de compétitivité, les administrations et les dernières entreprises publiques ont vu progressivement se transformer leurs objectifs et évoluer leurs modes de gestion et d’organisation du travail. Sous prétexte d’accroître l’efficacité économique de ces institutions, leurs agents et salariés sont désormais confrontés à des logiques empruntant largement au secteur privé. Partant de là, on peut se demander si les caractéristiques et missions originelles du service public (solidarité, gratuité, accès au plus grand nombre, qualité du service, proximité, etc.) ne sont pas remises en question par l’importation inédite de pratiques commerciales, gestionnaires et managériales (y compris sous couvert de démarches telles que la promotion des droits des usagers).

Deadline : 15 novembre 2011

Lire la suite : http://nrt.hypotheses.org/113#more-113