A lire : Quel avenir pour le CAP ?

Le certificat d’aptitudes professionnelles (CAP) est aujourd’hui centenaire : article et bibliographie du Céreq à lire en ligne, décembre 2011 : 

Le certificat d’aptitudes professionnelles (CAP) est aujourd’hui centenaire.

Si ses effectifs sont en baisse depuis la fin des années 70, la réforme de la voie professionnelle pourrait lui redonner de la vigueur.

– En 2009, la réforme de la voie professionnelle instaure la mise en œuvre généralisée du bac pro en trois ans, avec pour corollaire la suppression du BEP. Cette date marque une rupture dans l’analyse de l’évolution du CAP. Ce diplôme devient désormais l’unique diplôme de niveau V accessible après la classe de 3è. A ce titre, il semble avoir encore un bel avenir devant lui.

– Avec 195 spécialités en 2010, le CAP reste le premier diplôme en nombre de spécialités dans l’offre des diplômes du ministère de l’Education nationale, même si ce nombre diminue depuis le début des années 70, notamment du côté du secteur industriel.

– Entre 1979 et 2009, le volume des effectifs en dernière année de formation a quasiment diminué de moitié. Le CAP ne représente plus que 16% des effectifs en dernière année de formation contre 49% en 1979.

Lire la suite : http://www.cereq.fr/index.php/articles/Quel-avenir-pour-le-CAP

 



Citer ce billet
Rédaction (2011, 8 décembre). A lire : Quel avenir pour le CAP ? Travail et formation. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uuhn